Deux ans de prison suite à des menaces de mort à caractère antisémite envers une députée bruxelloise

2 ans de prison suite à des menaces de mort à caractère antisémite envers une députée bruxelloise
2 ans de prison suite à des menaces de mort à caractère antisémite envers une députée bruxelloise - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné un homme à deux ans de prison ferme et à une amende de 800 euros pour avoir proféré sur Internet des menaces de mort en 2018 à l'encontre de la députée MR bruxelloise Viviane Teitelbaum.

Mme Teitelbaum avait porté plainte pour menaces de mort, en dénonçant le caractère antisémite des menaces, se portant par la même occasion partie civile.

Le Procureur du Roi avait requis la requalification des faits comme antisémites et avait demandé à la Présidente du tribunal d’avoir la main lourde pour sanctionner ces faits. La Présidente n’a pas suivi le Procureur dans la requalification, qui aurait pu entraîner un doublement de la peine prononcée.

Viviane Teitelbaum est satisfaite mais considère que c'est une victoire en demi-teinte. "Alors que le Procureur du Roi avait fait un réquisitoire vraiment remarquable en mettant en avant pourquoi c'est important de lutter contre l'antisémitisme, de lutter contre toutes les discriminations et que c'en était une, malheureusement la Présidente du Tribunal a décidé de ne pas requalifier les faits. Je le regrette, c'est dommage qu'elle n'ait pas été jusqu'au bout."

Son avocat, Me Thierry Van Nerom, déclare néanmoins que "compte tenu de la lourdeur de la peine, on peut s'avancer et dire que la Présidente avait en tête les propos antisémites au moment de prononcer le jugement."

La députée se dit également soulagée car ce n'est pas la première fois qu'elle reçoit des menaces et qu'elle est victime d'insultes antisémites et/ou racistes. Pour elle, c'est un message très fort et positif qu'envoie le tribunal à la société : "Des faits tels que ceux-là, des menaces de mort antisémites ne peuvent pas être passés sous silence et doivent être jugés et condamnés sévèrement."

Rappel des faits

Les faits remontent au 30 janvier 2018. Viviane Teitelbaum, qui est à l'époque aussi échevine à Ixelles, découvre un matin sur son mur Facebook des menaces qui font référence au Musée Juif, à la nazification d’Israël, à des thèses complotistes, au conflit du Moyen-Orient et au milieu diamantaire anversois.

Un extrait sans corrections :

(...) "Ainsi donc qu'une des sources majeures de vos fuites fiscales vers l'étranger, était bien les ordinateurs du Musée Juif de Bruxelles, ainsi donc que pour organisation de fuites de jihadistes au profit d' Isra-hell, ainsi donc que les ordinateurs déménagés en urgence d' un lieu "public" de la commune Anderlecht, il y a de cela 3 ans...!
- Pour rappel, Madame Teitelbaum, les 2 membres, couple mort au Musée était bien des agents du Mossad ! Question : sont-ils toujours en vie ? pas d'images officielles de leur rapatriement !
- Il vous reste 48 heures ... !
- Idem pour vos amis diamantaires, évaseurs fiscaux sans fin effectivement avec les programmes financiers cambriolés à mon équipe en 2009 ... ! Prévenez vos copains avocats fiscalistes !!! 
- Il vous reste donc 48 heures également pour demander à vos amis sionistes isra-helliens de mettre terme à leur implication au conflit yéménite ! Puisque VOUS en êtes également origine.
"

Deuxième extrait sans corrections, avec les menaces de mort : 

(…) "Passé ce délai, madame Teitelbaum, je vous promet qu'il ne restera rien !!! Ni de vos échoppes, Ni de vos constructions faites avec nos programmes, ni de votre réseau, ni donc de votre argent, ni de vos villes, ni de vos diamants ...!
Et vous payerai d'une vie des vôtres chacune des vies d'enfants que vous aurez prise depuis 2009, ce entendu aussi par la pauvreté générée de vos évasions fiscales et maintien 1% par/de nos programmes pour votre seul compte ...! 48 heures, madame Teitelbaum ... !  A TRES BONNE ENTENDRESSE ... !!!
"

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK