Deux ans à 40 mois de prison pour les fournisseurs d'armes de Khalid El Bakraoui

Khalid El Bakraoui
Khalid El Bakraoui - © AFP

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, mardi, quatre hommes qui avaient fourni des chargeurs de kalachnikov à Khalid El Bakraoui à des peines de deux ans à 40 mois de prison, certaines avec sursis. Les quatre individus ont été condamnés pour association de malfaiteurs dans le but d'attenter aux biens et aux personnes par la perpétration de crimes. Deux d'entre eux étaient aussi prévenus pour terrorisme mais en ont été acquittés.

Le tribunal a condamné Mohamed B., âgé de 28 ans, à une peine de 40 mois de prison avec sursis pour la moitié et Aboubaker O., âgé également de 28 ans, à une peine de trois ans de prison avec sursis pour la moitié. Les deux hommes ont été acquittés de la prévention de participation aux activités d'un groupe terroriste en tant que membre, mais ils ont été reconnus coupables d'association de malfaiteurs dans le but d'attenter aux biens et aux personnes par la perpétration de crimes. Le tribunal vise le fait qu'ils ont agi en groupe organisé pour fournir des chargeurs de kalachnikov à Khalid El Bakraoui, l'un des kamikazes des attentats de Bruxelles en mars dernier.

Pas au courant de la radicalisation d'El Bakraoui

"Même si la vente de ces chargeurs AK-47 est légale, ceux-ci servent à des armes de guerre et la quantité achetée était hors norme. Cela témoigne d'une volonté du destinataire de ces chargeurs de porter atteinte aux biens et aux personnes. Et les prévenus ne pouvaient ignorer le profil délinquant de Khalid El Bakraoui", disent les juges. Mais ceux-ci affirment bien qu'il n'est en rien démontré que les prévenus étaient au courant de la radicalisation de Khalid El Bakraoui, raison pour laquelle le tribunal n'a pas reconnu établie dans leur chef la prévention de participation aux activités d'un groupe terroriste. Les juges précisent toutefois que, sans ces achats de matériel d'armes, Khalid El Bakraoui aurait peut-être pu être mis hors d'état de nuire.

Le tribunal a également condamné mardi Yassine L., âgé de 28 ans, à une peine de deux ans de prison avec sursis et Zoher E.H., âgé de 30 ans, à une peine de trois ans de prison ferme par défaut. Ces deux hommes ont également été reconnus coupables de la prévention d'association de malfaiteurs dans le but d'attenter aux biens et aux personnes par la perpétration de crimes. Mais le tribunal a tenu compte du rôle de "simples exécutants" qu'ils ont tenu et du fait qu'ils ne connaissaient pas le destinataire des armes et son profil de délinquant.

Dans ce dossier, la police avait constaté que Mohamed B. avait acheté et fait acheter par Zoher E.H., entre juillet et septembre 2015, 14 chargeurs de kalachnikov d'un montant de 30 à 40 euros, pour Khalid El Bakraoui. Elle avait constaté aussi qu'Aboubaker O., lui, avait fait acheter 17 chargeurs de kalachnikov, entre octobre et novembre 2014, par Yassine L., pour Khalid El Bakraoui.

Ce dernier s'est fait exploser dans le métro de Bruxelles, à la station Maelbeek, le 22 mars 2016, causant le décès d'une quinzaine de personnes. Son frère, Ibrahim El Bakraoui, s'était, lui, fait exploser à l'aéroport de Zaventem le même jour. La justice suspecte aussi que Khalid El Bakraoui était l'un des logisticiens des attentats de Paris de novembre 2015.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK