Des trains sans accompagnateur, c'est déjà le cas à Maastricht

Le métier d'accompagnateur de train va-t-il disparaître?  La SNCB étudie cette possibilité.  Selon le Soir, elle pourrait même tester la formule dès 2020 sur les petites lignes.  Nous nous sommes rendus à Maastricht, où des trains considérés comme des petits trains roulent déjà sans accompagnateurs. 

Le conducteur est donc le seul maître à bord, comme l'explique Marc Bothof, conducteur de train aux Pays-Bas: "Je suis seul, donc s'il y a des problèmes, je suis seul, c'est ridicule.  Ici aux Pays-Bas, la meilleure chose à faire, c'est de mettre un accompagnateur pour chaque train."

Aux Pays-Bas, il n'y a que sur les trains locaux qui ressemblent à des RER que les accompagnateurs ont disparu.  Sur les grandes lignes, ils sont toujours bien présents.  Si certains navetteurs les regrettent pour les renseignements qu'ils pouvaient apporter, la plupart semble trouver cela normal.  "Pendant cette période, il y a beaucoup de monde qui voyage en train, ce serait bien qu'il y ait des accompagnateurs. Mais pendant le reste de l'année, c'est mieux qu'il n'y en ait pas, et que les gens prennent leurs responsabilités.  Je me sens en sécurité", dit un navetteur.

Dans ces trains, des petites caméras sont installées, comme dans nos métros ou dans nos bus mais rien de plus, en tout cas en apparence.  Voyager seul ou presque, c'est donc déjà une réalité, à seulement quelques kilomètres de la Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK