Des T-shirts à l'effigie de l'épidémiologiste Marius Gilbert

Il y a deux mois, avant la crise du coronavirus, personne ou presque n’avait jamais écouté les propos d’un virologue, d’un infectiologue ou d’un épidémiologiste. Depuis six semaines, ces professionnels font partie de notre quotidien. De JT en émissions spéciales, ils nous expliquent ce que la science apprend chaque jour de ce virus. Et certains gagnent particulièrement l’adhésion du grand public. C’est le cas de Marius Gilbert. Ce chercheur en épidémiologie de l’ULB est régulièrement invité sur les plateaux de télévision et il a marqué les esprits avec ses explications posées et son calme à toute épreuve. On l’a vu faire la une de Paris-Match, des groupies se manifestent sur réseaux sociaux et voilà maintenant qu’apparaissent des T-shirts à son effigie.

L’initiative vient d’un Montois, François Vancauwenberghe, il a eu l’idée de rendre hommage à son ami Marius Gilbert, en postant récemment sur FB une photo de projet de T-shirt à l’effigie de l’épidémiologiste et ce message : "Je ne pense pas être le seul à avoir pour idole, dans cette période chahutée, notre Marius national. Véritable expert, sans langue de bois et sans objectif personnel caché, il nous rassure et nous maintient en contact avec le monde réel. C’est tellement précieux de voir et d’entendre un personnage public qui ne se fout pas de notre gueule que j’ai décidé de réaliser des t-shirts à son effigie". Les réactions n’ont pas traîné. François pensait réaliser une trentaine de T-shirts pour sa bande potes mais il devra en produire beaucoup plus, les commandes se multiplient.


►►► À lire aussi : Notre dossier sur le coronavirus


Histoire de rebondir sur cette réponse enthousiaste, le créateur du T-shirt a demandé l’aide de son ami Benoit Derumier, patron de la société Mister Gadget. Ensemble, ils vont réaliser ces T-shirts et verseront les bénéfices de la vente au FRMH (Fonds pour la recherche médicale en Hainaut). La modestie du discret épidémiologiste en prendra certainement un coup mais on dira que c’est le revers de la notoriété.

Au-delà du clin d’œil et de l’hommage, cette histoire nous raconte aussi un phénomène social et médiatique. Le public a donc désormais de nouvelles idoles. Pour comprendre ce qui peut séduire dans le discours de l’un ou l’autre scientifique, nous avons recueilli l’avis de Laura Calabrese, elle aussi professeur à l’ULB et spécialisée en récit médiatique. Quand on lui demande comment elle explique la popularité de Marius Gilbert, voici ce qu’elle explique : "la parole et l’action politiques sont tellement discréditées, du coup on est dans un moment très particulier… C’est le discours scientifique qui devient central. Et c’est une parole qui n’essaie pas de séduire, qui n’essaie pas de convaincre, qui n’essaie pas d’attirer l’attention et qui se focalise uniquement sur des faits. Et c’est une parole qui dit parfois : je ne sais pas. Ça montre qu’il y a une énorme demande du public pour ce genre de discours".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK