Des supermarchés bruxellois cibles d'actions militantes pour "une autre agriculture"

Ce mardi a lieu la journée internationale des luttes paysannes
Ce mardi a lieu la journée internationale des luttes paysannes - © Belga (illustration)

Cinquante supermarchés bruxellois ont été symboliquement fermés dans la nuit de lundi à mardi. Des militants de plusieurs associations ont placardé des affiches sur l'entrée de ces magasins, avec des slogans comme "Nos gérants sont partis en mise au vert suivre un cours d'agroécologie" ou encore "Nos employés participent à un atelier de cuisine locale et écologique". Cette action a été menée à l'occasion de la journée internationale des luttes paysannes, qui a lieu ce mardi.

"Nous avons mené cette action afin d'interpeller les clients et les gérants de ces magasins quant aux enjeux de l'agriculture paysanne", a expliqué à l'agence Belga la porte-parole du mouvement, Antoinette Brouyaux.

"Face à une agriculture de plus en plus industrialisée, il devient difficile d'être autonome. Les fermiers éprouvent des difficultés. Rien qu'en Europe, on a constaté une perte de 20% des exploitations entre 2003 et 2010", indique-t-elle, rappelant également que "l'accaparement des terres ne se passe pas qu'en Afrique".

Antoinette Brouyaux déplore par ailleurs que l'agriculture bio n'occupe encore qu'une faible place dans la consommation des ménages belges.

Une action de sensibilisation aux enjeux de l'agriculture se tiendra ce mardi à 17h30, place Flagey à Ixelles. "Nous exprimerons ensemble notre solidarité avec tous les paysans du monde qui résistent à l'accaparement des terres et au rouleau compresseur de l'agro-business, pour revendiquer la souveraineté alimentaire et un autre modèle agricole, en Europe et partout dans le monde."

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK