Des sorcières réhabilitées

Des sorcières sont réhabilitées
Des sorcières sont réhabilitées - © RTBF

Les sorcières sont souvent à l’honneur en cette période de carnavals, mais on sait sans doute moins que par le passé, ces femmes étaient souvent d’innocentes victimes. Voilà pourquoi des année, voire des siècles plus tard, on décide de plus en plus souvent de les réhabiliter.

Hanns Joachim Hirtz est l’arrière, arrière, arrière-petit-fils d’une sorcière dont la statue orne la façade de l’hôtel de ville de Cologne. Aujourd’hui, son descendant veut lui rendre justice. La ville a décidé de suivre cette demande en réhabilitant Catherine Henot, brulée en 1627 officiellement, pour avoir refusé de céder sa position de receveur des postes à un noble local.

Les sorcières de Belgique

A Fernelmont à la même époque comme partout en Europe, de pauvres femmes furent exécutées pour sorcellerie alors qu’elles étaient seulement les boucs émissaires d’une  mauvaise récolte ou encore d’une épidémie frappant le bétail. Une vingtaine de procès pour faits de sorcellerie ont eu lieu dans la grande salle du château de Fernelmont entre 1600 et 1620. Des bûchers existent toujours dans cette commune située en Namur et Hannut. Ils ne brulent plus que le bonhomme hiver mais c’est toujours une sorcière Macrale, qui est plantée au sommet.  Albert Moxhet, chercheur en tradition, explique que ces procès des Macrales étaient injustes : "elles ont, pour la plupart, ont été victimes de toute une série d’éléments comme la peur ou la rumeur, qui ne reposaient en réalité sur rien, voire pas grand-chose". Pour lui le fait que certains tribunaux comme celui de Cologne reconsidèrent la question et réhabilitent certaines de ces femmes, est une bonne chose. 

Le bourgmestre de Fernelmont est pour la réhabilitation

Pour le bourgmestre de Fernelmont, Jean-Claude Nihoul, "il s’agit là d’une belle initiative qui interpelle et qui aurait toute sa raison d’être dans la région".

Le sang de ces innocentes victimes pèse-t-il toujours sur le château de Fernelmont ? Son propriétaire entretient le suspens en prétendant entendre parfois des bruits issus du donjon durant la nuit.

I.L. avec Michel Hellas

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK