Des slips pour mesurer la qualité des sols agricoles

Des vers, quelques slips... Il suffit de si peu pour connaître la qualité des sols.
Des vers, quelques slips... Il suffit de si peu pour connaître la qualité des sols. - © GUILLAUME SOUVANT - AFP

Cela ressemble à un gag, mais la technique est éprouvée: dans le sud de la France, la chambre agricole du Var a "planté" des slips dans les champs pour établir la qualité des sols agricoles.

Au total, ce sont ainsi 210 petites culottes de coton qui ont été enterrées à une profondeur de 20 cm dans 32 exploitations viticoles. Après deux mois, les slips ont été déterrés et comparés entre eux.

Ce qui a permis d’établir quels sont les sols les plus actifs et ceux qui sont les plus dégradés. S’il ne reste plus que l’élastique, c’est que le sol est en parfaite santé et que son activité est optimale. L’odeur du vêtement serait aussi un indicateur. Cette technique devrait permettre aux agriculteurs de contrôler si les apports organiques apportés aux sols sont bien adaptés à leur terrain.

Cette technique, peu orthodoxe, n’est d’ailleurs pas une exclusivité française. Elle se pratique aussi au Canada et des tests ont été effectués chez nous par l’université catholique de Louvain. Dernière précision qui a son importance: l’expérience a aussi été menée en Normandie, mais avec des… Culottes.

 Après les slips… les vers de terre

Restons sous la terre avec un autre indicateur de la qualité des terres agricoles ou autres: le ver de terre.  Des centaines de tonnes de terre transitent par le tube digestif des animaux, ce qui permet d’aérer le sol et de recycler l’azote et le carbone. Selon Hubert Reeves l’effet de la disparition du ver de terre est aussi grave que le réchauffement de la terre.

Si le cœur vous en dit, faites donc le test du slip, et pour voir si votre sol est bien alimenté en vers, déposez à plusieurs reprises de la moutarde avec un peu d’eau dans votre jardin. Si les vers apparaissent, c’est une bonne nouvelle. Mais l’opération n’est pas à effectuer par temps froid.

Dernier conseil, n’utilisez pas d’appareils soufflant pour évacuer les feuilles des arbres. Laissez-les plutôt se décomposer dans votre jardin. C’est moins joli, mais meilleur pour la santé du sol.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK