Des scientifiques belges participent à la recherche sur le virus Ebola au Congo

Le virus Ebola pas encore éradiqué, comme ici au Centrafrique.
Le virus Ebola pas encore éradiqué, comme ici au Centrafrique. - © JOHN WESSELS - AFP

Des scientifiques belges de l'université d'Anvers (UAntwepen) sont présents au Congo afin de prélever des échantillons pour localiser la source du virus Ebola. Ces dernières semaines, ils ont pratiqué des prélèvements sur des animaux dans le campement Kagbono, le présumé foyer de la contamination, dans la province de Bas-Uele, explique mardi le professeur Herwig Leirs à l'agence Belga. Les échantillons seront étudiés la semaine prochaine.

Un cochon sauvage serait à l'origine de l'épidemie

"Il existe deux hypothèses sur la cause de l'épidémie", explique Herwig Leirs. "Selon la première, un résident du campement a mangé un cochon sauvage mort qui portait le virus. Le doute plane cependant sur cette affirmation car d'autres personnes en ont mangé et ne sont pas tombées malades. D'après l'autre hypothèse, plus probable, l'homme a été contaminé en mangeant une chauve-souris morte."

Si elles se révèlent positives, les analyses des scientifiques permettront de localiser le foyer de contamination et de prendre des mesures sanitaires en fonction des régions.

Les chercheurs belges sont aidés sur place par l'institut américain National Institutes of Health, l'université de Kisangani, l'Institut National de Recherche Biomédicale à Kinshasa, l'institut Robert Koch de Berlin et l'Institut de Recherche pour le développement à Montpellier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK