Des pistes de ski moins fréquentées, mais plus de blessures

Des pistes de ski moins fréquentées, mais plus de blessures
Des pistes de ski moins fréquentées, mais plus de blessures - © ERIC LALMAND - BELGA

C'est Europ assistance qui l'affirme, la mauvaise qualité de la neige aurait un impact sur le nombre de blessures enregistrées aux sports d'hiver. En effet, cette année, le nombre de luxations, fractures ou encore contusions durant les dix premiers jours de vacances serait en hausse par rapport à l'an dernier.

Xavier Van Caneghem, porte parole d'Europ assistance, a expliqué au micro de notre collègue Sophie Leonard comment ils en étaient arrivés à cette conclusion: "La première semaine, tant l'année passée que celle-ci, la pénurie de neige a entraîne une qualité médiocre de neige, avec moins de pistes ouvertes. Cela signifie que les gens skient en fin de piste sur une neige qui est en train de fondre et qui devient de la glace à certains endroits. Lorsqu’il s'agit d'une couche très fine, le revêtement se termine sur du gravier ou des cailloux. Et tout cela induit finalement des pertes d'équilibre chez les skieurs, qui vont se réceptionner sur les mains, les genoux ou les épaules. C'est cela que nous notons cette année, beaucoup plus que les autres années".

Reste à vérifier si l'arrivée de la neige, la vraie, remettra de l'ordre dans les statistiques de l'inventeur de l'assistance aux voyageurs.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK