Des pacifistes dénoncent le vote "schizophrène" de la Belgique à l'ONU sur le nucléaire

 La Belgique a voté contre la résolution, alors que les Pays-Bas se sont abstenus, a précisé un responsable d'Agir pour la paix, Jérôme Peraya. Selon l'ONG, "la Belgique se rend coupable, par ce choix scandaleux, de complicité à la préparation de crime de guerre".
La Belgique a voté contre la résolution, alors que les Pays-Bas se sont abstenus, a précisé un responsable d'Agir pour la paix, Jérôme Peraya. Selon l'ONG, "la Belgique se rend coupable, par ce choix scandaleux, de complicité à la préparation de crime de guerre". - © NIKLAS HALLE'N - AFP

Des militants pacifistes de la campagne Nuke-Free Zone ont coloré vendredi matin le ministère des Affaires étrangères de vert fluorescent, couleur symbolique de la radioactivité, avant de simuler un charnier, symbolisant l'ampleur du danger que représentent les armes nucléaires. Ils condamnent l'"inacceptable vote" de la Belgique aux Nations unies, a annoncé l'association Agir pour la paix.

La Belgique s'est en effet prononcée jeudi contre l'ouverture de négociations multilatérales en vue d'un Traité international d'interdiction des armes nucléaires lors d'un vote à New York, a précisé l'ONG dans un communiqué. Une commission de l'Assemblée générale de l'ONU a décidé jeudi que des négociations seront organisées dès l'an prochain pour tenter de parvenir à un traité interdisant totalement les armes nucléaires.

"Complicité à la préparation de crime de guerre"

Cette résolution inédite mais non contraignante a été adoptée par 123 voix, 38 contre et 16 abstentions sur les 193 membres de l'Assemblée. La Belgique a voté contre, alors que les Pays-Bas se sont abstenus, a précisé un responsable d'Agir pour la paix, Jérôme Peraya. Selon l'ONG, "la Belgique se rend coupable, par ce choix scandaleux, de complicité à la préparation de crime de guerre".

"Une fois de plus, nous assistons à un exercice d'hypocrisie dans le chef du gouvernement", a ajouté Jérôme Peraya, cité par le communiqué, en rappelant le "triste secret de polichinelle" qu'est selon lui la présence, depuis plus de cinquante ans, d'une vingtaine de bombes nucléaires américaines sur le territoire belge.

Agir pour la paix qualifie le vote belge à l'ONU de "schizophrène" puisque la Belgique, en tant que signataire du Traité international sur la non-prolifération nucléaire (TNP), s'est engagée à "poursuivre de bonne foi des négociations sur des mesures relatives au désarmement nucléaire".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK