Des "néomots" rigolos pour contrer le "franglais"

Lancé sur internet mi-janvier par le secrétariat d'Etat à la Francophonie, ce concours "Francomot", dont les résultats ont été annoncés mardi, proposait aux étudiants de trouver des traductions innovantes pour cinq termes anglais enracinés dans le langage courant: "buzz", "chat", "tuning", "newsletter" et "talk".

C'est un jury présidé par Jean-Christophe Rufin, de l'Académie française, et composé d'une dizaine de personnalités, dont les chanteurs MC Solaar et Sapho, qui a sélectionné ces traductions un peu déroutantes.

Les immortels de l'Académie française s'emploient notamment à faire la chasse aux anglicismes. Selon ces sages, près de 95% des mots français sont d'origine latine mais depuis toujours le français en a accueilli des milliers empruntés à l'anglais, l'allemand, l'arabe, le turc, l'espagnol, l'italien... Seuls 5% de ces emprunts viennent de l'anglais, selon l'Académie. La langue anglaise est bien plus "cannibalisée" par les mots d'origine française, depuis des siècles.


Belga

 

Les résultats complets ici.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK