Des mandats non déclarés pour Philippe Close?

Des mandats non déclarés pour Philippe Close ?
Des mandats non déclarés pour Philippe Close ? - © RTBF

"J’ai rajouté ce matin jusqu’à 8 mandats non déclarés par Philippe Close sur Cumuleo.be" a annoncé ce matin Christophe Van Gheluwe de Transparencia et Cumuleo sur notre antenne de Vivacité Bruxelles. Ce sont des mandats d'ASBL dans le secteur du service et de soins à domicile (CSD, CSAD, CSD BXL CAP), tournant autour du parti socialiste (FONSOC, GEFEBRU) et d'un cercle laïque (L'Eglantine). "Ce sont des mandats non rémunérés, mais l’objectif des déclarations de mandats est de lutter contre les conflits d’intérêt. La loi est très claire, tous les mandats doivent être déclarés. Clairement, son maïorat commence très mal. Il commence avec une infraction aux règles sur la transparence", poursuit Christophe Van Gheluwe.

Philippe Close a réagi ce matin en publiant sur Facebook la liste de ses mandats telle que déclarés à la Cour des Comptes, précisant que seuls deux mandats, internes au PS et non rémunérés, n'avaient pas été mentionnés.

Action au Parlement bruxellois

Christophe Van Gheluwe lutte depuis des années pour plus de transparence du monde politique. Transparencia.be lance un appel aux citoyens à "envahir" le Parlement bruxellois à partir de midi. Une réunion est prévue avec les chefs de groupe du Parlement. Sur la table, deux demandes concrètes : la transparence des rémunérations des mandats et avantages en nature, et obtenir que les avis des Commissions d'accès aux documents administratifs deviennent contraignants et exécutoires. 

Lorsque qu’un citoyen est face à un refus d’accès à un document public, il peut saisir une commission d’accès qui étudie sa demande, les arguments de l’administration et rend un avis. "Nous avons une batterie d’avis positifs des Commissions d’accès qui rappelle aux mandataires politiques que refuser de transmettre ces informations viole la loi. Que fait le personnel politique de ces avis ? Il s’assied dessus ! C’est inacceptable ! Nous avons un tel problème de transparence en Belgique que même quand on rappelle la loi aux élus, ils ne respectent pas ces obligations".

Un cadastre non appliqué depuis 11 ans

Depuis 2006 une ordonnance régule la transparence des rémunérations des mandats et des avantages en nature. La Région doit posséder un cadastre exhaustif de ces rémunérations et avantages. En 2017, ce cadastre n'est toujours pas d'application. "Nous demandons son application à partir de cette année. Et nous y ajoutons aussi la question de la transparence des subsides. A Bruxelles, dans un certain nombre de cas, c’est devenu une machine à détourner de l’argent public".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir