Des kots sociaux permettent aux étudiants de se loger à moindre coût

Des kots sociaux permettent aux étudiants de se loger à moindre coût
Des kots sociaux permettent aux étudiants de se loger à moindre coût - © Tous droits réservés

Les étudiants de l’enseignement supérieur retrouveront les bancs des auditoires lundi. Pour une bonne partie d’entre eux, la rentrée rime avec la recherche d’un nouveau kot.

Les prix sont parfois exorbitants, mais des " kots sociaux " voient le jour pour permettre aux étudiants moins aisés d’avoir leur chez soi.

Roland Bourgeois, directeur de l'agence immobilière sociale étudiante, explique la différence avec une agence classique : "Les agences d’immobilier traditionnelles ne peuvent pas mettre en location des biens de moins de 26 mètres carrés. D’office, le logement leur échappe. Par rapport au privé, nous offrons des loyers nettement moins chers parce que nous sommes subventionnés par la Région et nous négocions avec les propriétaires."

Une chambre coûte aux environ de 180-190 euros. "Nous avons des étudiants qui sont précarisés financièrement, ils sont très demandeurs. Ils vivent de débrouilles. On travaille dans l’urgence tout le temps", conclut Roland Bourgeois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK