Des femmes dénudées sur des cartes postales: une association en guerre contre les représentations sexistes

Des femmes dénudées sur des cartes postales, une association féministe
2 images
Des femmes dénudées sur des cartes postales, une association féministe - © Tous droits réservés

Quel plaisir de recevoir une carte postale de la part d’un ami ou d’un parent en vacances… enfin, il faut encore voir la carte postale qui est envoyée. Car sur les présentoirs des vendeurs de cartes se côtoient bien souvent des images de paysages et des images de femmes dénudées. Pour l’association féministe française "Femmes solidaires", ces représentations beaufs et sexistes doivent cesser. Elle lance une campagne.

"Toutes ces cartes postales véhiculent une image de la femme dégradante, une image de la femme-objet. On utilise aujourd'hui encore une fois le corps des femmes dénudées comme un objet commercial, pour faire rire, se moquer et passer un moment agréable de détente et d'humour, ce qui n'est, pour nous, pas le cas."

L’association a reçu plus de 200 cartes postales de la part de militantes partout en France. L’une des cartes concerne le Mont Ventoux où la même image existe, celle d’un homme et d’une femme sur un vélo en train de gravir le célèbre col. Dans la version masculine, le cycliste est en tenue sportive. Dans la version féminine, la femme est en string.

"Cela illustre complètement la différence de vision que l’on a entre l’homme et la femme et la question de l’inégalité au niveau du traitement de l’image entre les hommes et les femmes", explique Sabine Salmon, présidente de l’association.

Pour elle, ce genre de représentations de la femme est le début d’une pensée qui peut mener au viol. "L’image dégradante de ces cartes postales contribue à maintenir dans les mentalités le fait que les femmes sont des objets, que le corps des femmes est offert à celui qui a bien envie de la prendre et ce, sans l’autorisation, sans le consentement, et cela peut aller jusqu’à des actes de violence, comme le viol."

Bien que ces cartes existent depuis des dizaines d’années, l’association compte bien en faire cesser la production. Sur son compte Twitter, elle publie chaque jour l’une de ces cartes postales en interpellant Marlène Schiappa, la secrétaire d’État française de l’Égalite femmes-hommes, Françoise Nyssen, la ministre de la Culture ou encore le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Et l’association continuera à les poster tant qu’il n’y aura pas de réponse de le part des autorités compétentes. Avant peut-être de s’attaquer à un autre combat. "Là on parle des cartes postales mais on en a marre qu’à la télé, dans les publicités, ces mêmes représentations soient utilisées."

Pour le mouvement féministe, la représentation du corps des femmes est bien le combat central. "C’est l’enjeu central des rapports de domination à travers le monde. Nous voulons enfin une société libérée de ces rapports pour travailler vers l’égalité femmes-hommes."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK