Des employés de Ryanair inquiets de la sécurité à l'aéroport de Charleroi

Des employés de Ryanair inquiets de la sécurité à l'aéroport de Charleroi
Des employés de Ryanair inquiets de la sécurité à l'aéroport de Charleroi - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Selon un document de la compagnie aérienne irlandaise Ryanair, que La Libre Belgique a pu consulter, des failles de sécurité ont été constatées par des employés de l'entreprise à l'aéroport de Charleroi. Des "privilèges" accordés à des fonctionnaires wallons sont notamment sources d'inquiétudes chez des pilotes de la compagnie.

Cela ne se passe qu'à Charleroi

L'un d'eux, dans une plainte qui remonte au 13 avril 2016, rapporte qu'un employé du Ser­vice public de Wallonie est passé devant lui au détecteur de métal, "avec des ob­jets tels qu'une veste, un sac en plastique et un sac à dos", accédant à la zone sécurisée sans être fouillé. Les autorités belges, interpellées, ont répondu que ce privilège est "inscrit" dans le contrat des fonctionnaires wallons qui assu­rent la sécurité et la sûreté à l'aéroport, qu'ils sont assermentés et n'ont pas à être fouillés selon le droit belge.

Un autre pilote observe toutefois que "cela ne se passe qu'à Charleroi". "Cette situation n'est pas conforme aux normes internationales", estime-t-il. "Au sein de Rya­nair, les Anglo­-Saxons sont très choqués par ce qui se passe à Charleroi. Ce n'est pas un aéro­port sûr", juge encore un autre pilote. Contacté par "La Libre", l'aéroport confirme "qu'entre vingt et trente" personnes ne doivent pas se soumettre aux fouilles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir