Des écologistes manifestent à Varsovie pour le climat et la justice sociale

Venue à Varsovie avec quelques centaines d'autres personnes de plusieurs pays à bord d'un train spécial de Bruxelles, elle réclame surtout "de vraies décisions, pas des sparadraps". Ce "train pour le climat" avait été bloqué durant deux heures à la frontière polonaise par la police afin de procéder à la v&érifications des identités des passagers.

"Une marche pour le climat et la justice sociale"

"Le temps s'écoule. Il n'en reste pas beaucoup pour prendre des décisions", a déclaré Gust Michels, 27 ans, originaire, quant à lui, d'Anvers.

Des participants à cette "marche pour le climat et la justice sociale" se sont rassemblés dans l'après-midi dans le centre de Varsovie pour se rendre ensuite devant le stade national, sur l'autre berge de la Vistule, où se déroule la conférence sur le climat de l'ONU.

Tout au long d'un parcours de quelques kilomètres, ils ont brandi des banderoles avec écrit "Justice et une énergie positive pour tout le monde", "Changez le système pas le climat", ou encore "Chauffez vos têtes, pas le climat".

La Pologne attachée au charbon

"Nous avons de sérieuses réserves concernant la politique du gouvernement polonais. Il nous semble qu'il veut ralentir les négociations pour favoriser le charbon", a déclaré, pour sa part, Agnieszka Grzybek, présidente du parti Verts 2004 polonais.

La Pologne est dépendante du charbon en matière d'énergie et en est un des principaux producteurs en Europe et dans le monde.

Lundi, le gouvernement polonais coorganise une conférence sur le charbon, déjà fortement critiquée par les écologistes.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK