Des dinosaures plus vrais que nature à la gare centrale d'Anvers

50 dinosaures hantent la gare d'Anvers
2 images
50 dinosaures hantent la gare d'Anvers - © Tous droits réservés

Si vous vous rendez à Anvers par les voies ferrées, une cinquantaine de dinosaures vous attendent à la descente du train. Le plus long mesure 23 mètres et il y a même le dangereux T-Rex. L’exposition "Dino Adventure" accueille les curieux jusqu’au 4 mai.

La gare centrale d’Anvers, un édifice splendide datant du 19ème siècle, et au cœur de celle-ci, des créatures bien plus anciennes encore. L'exposition "Dino Adventure" accueille 50 reproductions fidèles des habitants de l'époque et tout a été respecté dans le moindre détail.

"Ici vous voyez les dinosaures dans leurs biotopes naturels. Vous voyez aussi les dinosaures dans la taille qu’ils avaient vraiment", explique la coordinatrice de l’exposition, Nancy Smets.

Pas question de squelettes ou de fossiles, les dinosaures ont été reproduits pour le plus grand plaisir des plus jeunes : "Ce que les enfants aiment, c’est qu’ils peuvent les caresser, ils peuvent les approcher. Ils ne peuvent pas monter dessus, mais c’est vraiment gai pour eux".

Une exposition où tout est donc permis ou presque. Ici on peut toucher, photographier ou poser à volonté devant tous les modèles. Et lorsqu'on demande aux enfants le nom de leurs créatures favorites, pas de surprise : les grands classiques reviennent comme le diplodocus ou le tyrannosaurus rex.

Déjà plus de 80 000 visiteurs

Mais si les enfants sont majoritaires, ils ne sont pas les seuls à arpenter les allées. Pour certains passionnés, "Dino Adventure" est incontournable. C’est le cas de Erwin: "Les animaux sont très bien faits. C’est magnifique la façon dont ils ont reproduit ces animaux". L’amateur averti souligne aussi le réalisme, la taille et la qualité des reproductions exposées.

Si l'aspect ludique est mis en avant l'exposition, elle n'est pas réservée uniquement aux touristes car elle se veut également pédagogique, et de nombreuses classes viennent admirer les spécimens préhistoriques : "Souvent, ce sont des enfants entre cinq et six ans qui voient la théorie en classe et après ils viennent ici et ils sont émerveillés. On les entend crier et grogner, ils adorent ça !", raconte, sourire aux lèvres, la coordinatrice de l’exposition qui est à découvrir jusqu'au 4 mai prochain et a déjà accueilli plus de 80 000 visiteurs.

Thomas Rorive

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK