Des dents mal soignées entraînent des maladies de coeur

RTBF
RTBF - © RTBF

Des dents en mauvais état, une hygiène dentaire insuffisante et des gencives qui saignent peuvent mener tout droit à une maladie de coeur.

La maladie de coeur est associée en général à la cigarette, l'obésité et un taux élevé de cholestérol. Mais le professeur Howard Jenkinson, de l'Université de Bristol, cité par la société de microbiologie, contredit cette idée admise : "peu importe que vous soyez en bonne santé et mince, vous multipliez vos chances d'avoir une maladie cardiaque si vos dents sont en mauvais état".

Comme le rappellent des microbiologistes de l'université de Bristol et du Collège royal des chirurgiens d'Irlande, ne pas se laver régulièrement les dents entraîne un saignement des gencives qui ouvre la porte du corps aux centaines de bactéries, jusqu'à 700, qui peuplent la bouche.

Ainsi, les gencives qui saignent permettent aux bactéries d'accéder aux vaisseaux sanguins, où elles vont "coller aux plaquettes" (composants sanguins servant à la coagulation) et causer "une coagulation à l'intérieur des vaisseaux", empêchant partiellement le sang de revenir au coeur et faisant courir le risque d'une attaque cardiaque.

Une autre équipe, menée par le Pr Greg Seymour, de l'Université de Otago Dunedin, en Nouvelle Zélande, a étudié aussi le lien particulier entre les bactéries provenant d'une mauvaise hygiène de la bouche et l'athérosclérose (entartrage des artères).

Elle a ciblé ses recherches sur le rôle que pouvaient jouer les "protéines du stress" produites lorsque les cellules sont exposées à un stress quelconque, inflammation, toxines, privation d'oxygène et d'eau...

Le rôle de ces "protéines du stress" est d'aider les autres protéines à se transporter à travers les membranes cellulaires. Normalement le système immunitaire ne réagit pas aux protéines du stress de l'individu, mais sa réaction à celles provenant de pathogènes, en l'occurence les bactéries de la bouche, entraîne une réaction générale à toutes les protéines du stress. Alors "les globules blancs peuvent s'accumuler dans les tissus des artères", provoquant une arthérosclérose, explique le Pr Seymour.      

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK