Des chercheurs de la VUB confirment qu'une météorite a décimé les dinosaures

Un squelette de dinosaure
Un squelette de dinosaure - © ERIC LALMAND - BELGA

En étudiant le cratère de Chicxulub, dans la péninsule du Yucatan au Mexique, des géologues de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) ont trouvé de nouveaux éléments de preuve pour appuyer la théorie selon laquelle les dinosaures ont été anéantis par une météorite il y a 66 millions d'années.

Une équipe internationale de scientifiques, dont des chercheurs de la VUB, a étudié le cratère de Chicxulub, là où un astéroïde a frappé la Terre il y a 66 millions d'années. L'impact de cette météorite d'un diamètre de 12 kilomètres correspond à la puissance de 10 milliards de bombes atomiques de la Deuxième guerre mondiale.

Les scientifiques ont foré dans la roche jusqu'à 800 mètres de profondeur à la recherche de soufre. Mais ils n'en ont pas trouvé. En revanche, les roches en profondeur aux alentours du cratère en contiennent beaucoup, ce qui confirme la théorie selon laquelle les minéraux contenant du soufre situés sur la zone d'impact de la météorite ont été projetés dans l'atmosphère.

D'énormes quantités de gaz sulfureux se sont ainsi répandues dans toute la haute atmosphère et ont réfléchi les rayons du soleil, ce qui a entraîné l'extinction des trois-quarts des formes de vie sur terre, dont les dinosaures, explique Pim Kaskes, chercheur de la VUB.

Grâce aux carottes de forage prélevées dans le cratère de Chicxulub, les scientifiques vont à présent tenter de retracer précisément ce qui s'est passé sur Terre après le crash de la météorite.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK