Des chercheurs de l'UCL promettent aux batteries un avenir positif

Les chercheurs ont fabriqué une batterie hybride avec deux technologies fondamentalement différentes. Comme l'explique Jean-François Gohy, professeur à l'UCL, deux équipes sont parvenues à allier au sein d’une même batterie, les performances de deux systèmes très différents. "Il s'agit, d’une part, d’une batterie classique Lithium-Ion.

L’avantage avec ce matériau est sa densité très forte, mais les temps de recharge sont relativement lents. Nous avons mixé ce matériau avec un autre qui est un polymère organique. Celui-ci a des caractéristiques de super-capaciteur capable de se charger et se décharger très rapidement. Il peut donc donner une capacité de puissance très intéressante. Nous avons deux extrêmes pour des temps de recharge réduits et des grandes capacités d’énergie. Le défi a été de combiner les deux en un seul matériau." Une nouvelle qui devrait ravir les propriétaires de smartphones, de lecteur musicaux et de tous les appareils mobiles dont l’autonomie n’a plus évolué depuis des années.

Xavier Mouligneau

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK