Des chercheurs belges parviennent à désactiver la croissance d'une tumeur

Des chercheurs photographiés le 22 juin 2016 à la KUL.
Des chercheurs photographiés le 22 juin 2016 à la KUL. - © ERIC LALMAND - BELGA

Des chercheurs d'un laboratoire de l'université de Louvain (KUL) sont parvenus à mettre au point une nouvelle molécule synthétique permettant, en laboratoire, de s'accrocher à d'autres protéines jouant un rôle essentiel dans la prolifération du cancer.

Les chercheurs ont ainsi été en mesure de désactiver la croissance d'une tumeur.

Molécules "bloquantes"

Via cette technique innovante, les chercheurs espèrent mettre au point une nouvelle génération de molécules "bloquantes" et lutter contre d'autres maladies graves.

Les chercheurs avaient déjà démontré l'utilité de cette approche contre des bactéries résistantes aux antibiotiques et des champignons.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK