Des capteurs sur les habitats bruxellois pour mesurer la qualité de l'air

50 bruxellois ont accepté d'installer un capteur qui mesure la qualité de l'air sur leur habitation
50 bruxellois ont accepté d'installer un capteur qui mesure la qualité de l'air sur leur habitation - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Avec le lancement de la semaine de la mobilité, les questions de pollution et de qualité de l'air sont remises sur le tapis. Liège et Charleroi figurent en queue du classement réalisé par l'institut Wuppertal. Réalisée à la demande de Greenpeace, cette étude compare la qualité de l'air des cinq principales villes belges. Gand prend la tête du peloton, suivi de près par Bruxelles et Anvers.

Malgré sa position centrale dans la liste, Bruxelles est régulièrement pointée du doigt pour son haut niveau de pollution. En effet, la situation n'y est pas non plus idéale. Pour sensibiliser les citoyens au problème, Beweging, un organisme qui dépend de la mutualité chrétienne, a lancé un crowdfunding. L'objectif : encourager les Bruxellois à installer de petits capteurs sur leur façade. Ils permettent d'avoir une idée plus précise du niveau de qualité de l'air.

Simple et utile

Semblable à un gros cornet de téléphone, Aurélie estime que le capteur accroché à la gouttière de son habitation est utile à sa vie quotidienne. "Je suis cycliste, la qualité de l'air m'impacte directement", explique-t-elle. L'appareil, relié à son ordinateur, lui permet régulièrement d'objectiver les symptômes qu'elle ressent parfois comme par exemple des difficultés à respirer et les yeux qui piquent.

Livré en kit, ce petit appareil est facile à monter. "Il faut 10 à 15 minutes pour l'assembler", affirme Pieter-Jan Mattheus, porte-parole de Beweging. 

500 capteurs supplémentaires

Mais au-delà de l'utilisation pour les particuliers, les mesures enregistrées par ces capteurs complètent celles des stations officielles. "Les capteurs officiels ne sont pas très répandus et avec ceux-ci on peut avoir une meilleure vue de la qualité de l'air dans les quartiers", ajoute le porte parole de l'association.

Chez Beweging, on ajoute aussi qu'il est "extrêmement important de maintenir cette notion de qualité de l'air dans les quartiers car cela a un impact sur la santé de chacun". D'une cinquantaine de capteurs, l'association espère dans les prochains moins passer à 500 supplémentaires grâce au crowdfunding qu'elle a lancé.

Tous les résultats des capteurs citoyens sont repris et consultables sur le site internet d'Influencair.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK