Des camions électriques pour concurrencer le diesel ? Des chercheurs prouvent que c’est faisable

L’automobile électrique est un secteur en pleine expansion depuis quelques années. Et pourtant, le Belge a mis du temps à s’y intéresser. Les scooters ont le vent en poupe auprès des jeunes, les vélos plaisent aux citadins et la gamme de voiture, quant à elle, s’élargit et s’adapte de plus en plus aux attentes des automobilistes. D’ailleurs, l’Europe de l’Ouest est le hotspot mondial avec plus de 700.000 voitures électriques vendues en 2020. Et en ce qui concerne les poids lourds, c’est une tout autre histoire…

Et oui, malheureusement, le transport de marchandises lourdes avec une formule 100% électrique nécessiterait de nombreuses batteries lourdes pour le fret. Résultat ? L’utilisation de ces batteries pour poids lourds électriques serait bien trop chère et le diesel toujours plus avantageux.


►►► À lire aussi : Demain sur la route, des camions tout électriques ou à hydrogène selon les besoins


En tout cas, c’est la conclusion qu’on en tire aujourd’hui, surtout quand d’autres fabricants du secteur de l’automobile électrique comme Tesla a fait de petits pas sur ce marché et affirment tous qu’ils auront du mal à être compétitifs par rapport au diesel. Mais une récente étude du Stockholm Environment Insitute vient bouleverser cette idée perçue et indique que nous regardons la question dans le mauvais sens. Ce n’est pas la taille de la batterie qui importe mais plutôt l’efficacité de la recharge.

2 images
© Tous droits réservés

Miser sur l’efficacité des recharges et non la capacité des batteries

Selon les chercheurs, il faudrait donc développer des réseaux de recharge rapide construits spécifiquement pour les camions. Grâce à cette technologie, les poids lourds pourraient même battre le diesel en termes de coût. Ils ont d’ailleurs développé un prototype d’une station de recharge super-efficace avec lequel il est possible de recharger le poids lourd électrique en 40 minutes. Une nouvelle réjouissante pour la lutte environnementale. Rappelez-vous, c’est environ 7% des émissions mondiales de carbone qui sont générées par les véhicules lourds.

"La clé ici est que, fondamentalement, un véhicule plus lourd consomme plus d’énergie. Plus vous consommez d’énergie, plus il y a de potentiel d’économie. Ainsi, un camion très lourd utilise plus de diesel par kilomètre qu’un camion léger, mais c’est aussi un gros potentiel d’économies si vous pouvez passer à l’électricité ", a déclaré l’auteur principal Björn Nykvist de SEI à la BBC.


►►► À lire aussi : #Investigation : la face cachée des énergies vertes


Mais ces super stations n’existent pas encore sur le marché. Et encore, faut-il savoir où les installer précisément ? L’étude rappelle que le transport de marchandises lourdes est axé sur les routes principales, les ports et les terminaux. Et qu’il est donc probable qu’il ne serait pas nécessaire d’avoir autant de stations de recharge pour poids lourds que pour les voitures.

A quand les camions électriques ?

Les chercheurs sont convaincus que cette technologie sera mise en service assez rapidement. Toutefois le passage aux camions électriques dépendra des installations de recharge rapide dans des endroits stratégiques comme des autoroutes, des grands axes routiers, des aires de repos dédiés aux poids lourds, etc.

Des pistes sont relevées pour susciter l’adhésion et la création de ces super-bornes. Les gouvernements concernés par le changement climatique pourraient être les mieux placés pour fournir des incitations dans ce domaine, selon les experts.

"Ce pourrait être une bonne idée de lancer le marché des camions électriques en utilisant une incitation au prix d’achat du gouvernement", a déclaré le Dr Heikki Liimatainen de l’Université de technologie de Tampere en Finlande, qui n’a pas participé à l’étude à la BBC.


►►► À lire aussi : Quand Tesla déçoit en annonçant une voiture électrique bon marché et des batteries plus puissantes


Le directeur environnement et innovation chez Volvo Trucks, Lars Mårtensson, rajoute au quotidien britannique, que le potentiel de décarbonisation du transport routier est énorme.

Alors jusqu’où cette découverte transformera-t-elle le rapport des poids lourds à l’électrique ? Va-t-elle se modifier de façon substantielle ? Des infrastructures de recharges super-puissante pour les poids lourds vont-elles se créer ? Ce sont toutes des questions que l’on se pose à l’heure actuelle et qui sont pour l’instant sans réponse. En tout cas, une chose est sûre c’est que nous sommes bien conscients qu’il faut diminuer drastiquement nos empreintes carbones.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK