Des aveugles au volant d'une voiture à Francorchamps

Des aveugles sur le circuit de Spa Francorchamps
Des aveugles sur le circuit de Spa Francorchamps - © Tous droits réservés

Cela parait impossible et pourtant c’est bien réel : quatre aveugles belges et trois déficients visuels français ont eu l’occasion inespérée de conduire une voiture sur le circuit de Spa Fancorchamps.

Raphaël est l’un des conducteurs aveugles d’un jour. A ses côtés dans le véhicule, un moniteur lui donne quelques indications codées pour le guider. "Jamais je n’aurais imaginé un jour conduire sur un circuit de formule un", témoigne-t-il. Yann a également tenté l’expérience : "nous sommes exclus de cette société qui se construit autour de l’automobile. Cet exercice sur l’un des plus beaux circuits du monde nous permet de vivre des sensations que la plupart des gens ne ressentent même plus car elles font partie de leur quotidien".

Une expérience qui rehausse l'estime de soi

La plupart des personnes qui participent à cette activité ont perdu la vue il y a quelques années et conduisaient auparavant. Ne plus pouvoir prendre le volant et dépendre des autres est souvent frustrant.  Pour elles, cet exercice est un peu ressenti comme une libération.  Luc Costermans est le fondateur de l’asbl "Les non voyants et leurs drôles de machines". Pour lui, cette expérience est un réel bonheur, et surtout, dit-il, "cela rehausse l’estime de soi".

Pour aider au mieux les pilotes du jour à se repérer et à se faire une idée plus réelle du parcours, le circuit de Spa Francorchamps a été gravé dans une plaque en bois. "Cela nous permet d’avoir une bonne idée tactile de l’angle des virages par exemple", précise Yann.  Les voitures sont munies d'un second pédalier pour que le moniteur puisse reprendre le contrôle de la voiture à tout instant si nécessaire; ce qui n’a pas été le cas lors de ce reportage.

La prochaine étape pour certains, que d'autres ont déjà franchie : piloter un avion.

I.L. avec Valentin Boigelot

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK