Des affrontements entre ethnies font 30 morts au Nigeria

Les violences interethniques font fuir la population au Nigeria
Les violences interethniques font fuir la population au Nigeria - © AFP PHOTO / PIUS UTOMI EKPEI

Trente personnes au moins ont été tuées et des maisons incendiées dans le centre du Nigeria dans le cadre d'un conflit foncier opposant deux ethnies de religion différente, ont déclaré mercredi les autorités locales.

"La mort d'au moins trente personnes est confirmée", a indiqué le porte-parole du gouverneur de l'Etat de Benue (est) où se sont déroulées les violences dimanche et lundi. Il a précisé que des éleveurs fulani, une ethnie majoritairment musulmane, ont attaqué une communauté tiv, des chrétiens pour la plupart.

Selon le porte-parole, personne n'a été arrêté à la suite de l'affrontement qui s'est déroulé à Yogbo.

Le conflit qui concerne essentiellement l'accès aux terres a violemment opposé à de nombreuses reprises dans le passé des éleveurs fulani à des Tiv, des cultivateurs.

Des tentatives ont été faites pour régler le différend mais elles ont échoué.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique avec quelque 160 millions d'habitants, compte environ 250 ethnies et des violences intercommunautaires se produisent régulièrement. Le pays est aussi divisé entre un nord à majorité musulmane et un sud à dominante chrétienne.

 

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK