Dès 13 ans, le cerveau semble cesser de produire les neurones de la mémoire

La découverte, qui devrait agiter le champ des neurosciences, remet en question une conception largement partagée.
La découverte, qui devrait agiter le champ des neurosciences, remet en question une conception largement partagée. - © Pixabay

C'est dès l'âge de 13 ans que la partie du cerveau humain sollicitée pour l'apprentissage et la mémoire semble cesser de produire des cellules, selon une étude publiée mercredi. La découverte, qui devrait agiter le champ des neurosciences, remet en question une conception largement partagée.

Jusqu'ici, beaucoup de scientifiques estimaient que chez l'homme, la région de l'hippocampe continuait à fabriquer à un âge adulte avancé des centaines de nouveaux neurones chaque jour, de la même façon que chez d'autres mammifères. Publiée par Nature, et réalisée par des chercheurs américains et espagnols, l'étude repose sur l'analyse de prélèvements dans 59 cerveaux d'enfants et d'adultes.

"Nous n'avons trouvé aucune trace de neurones jeunes ni les cellules souches qui génèrent des neurones par division" dans les hippocampes de sujets âgés de plus de 18 ans, a expliqué l'un des auteurs, Arturo Alvarez-Buylla (Université de Californie à San Francisco). Ils en ont trouvé quelques-uns chez les enfants âgés de moins d'un an, et "peu à sept et treize ans", a-t-il ajouté. Ces résultats montrent "que l'hippocampe des humains est en grande partie fabriqué lors du développement du cerveau chez le foetus", selon les scientifiques.

Dans un commentaire publié par Nature, un neuroscientifique de l'Université de Colombie-Britannique, Jason Snyder, affirme que ces conclusions "sont certaines de susciter la polémique", et méritent d'être soumises au regard critique d'autres chercheurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK