Démission du porte-parole du Saint-Siège et de son adjointe

Le pape François (gauche) et son ancien porte-parole, l'Américain Greg Burke (droite)
Le pape François (gauche) et son ancien porte-parole, l'Américain Greg Burke (droite) - © GREGORIO BORGIA - AFP

Le Vatican a annoncé lundi, sans explication, la démission de son porte-parole, l'Américain Greg Burke et de son adjointe, l'Espagnole Paloma Garcia Ovejero, et la nomination d'un porte-parole par intérim.

Le pape "a accepté la démission du directeur et du vice-directeur de la salle de presse du Vatican Greg Burke et Paloma García Ovejero, et a nommé directeur par intérim Alessandro Gisotti, jusqu'ici coordinateur des médias sociaux pour le dicastère (ministère) de la Communication", précise un communiqué du Saint-Siège.

L'Américain Greg Burke, membre de l'Opus Dei, influente institution conservatrice au sein de l'Eglise catholique, avait été nommé en juillet 2016 après avoir occupé le poste de numéro 2 du service de presse. Il succédait au jésuite Federico Lombardi.

Il avait auparavant travaillé comme journaliste à Rome pour l'hebdomadaire catholique National Catholic Reporter, le magazine Time puis comme correspondant de la chaîne américaine Fox News.

Âgé de 59 ans, il était le deuxième membre de l'Opus Dei à occuper le poste de porte-parole du Vatican après l'Espagnol Joaquin Navarro Valls, directeur tout puissant de la communication de Jean Paul II.

Première femme à occuper le poste de numéro 2 du service de presse du Vatican, la journaliste espagnole Paloma Garcia Overo, 43 ans, avait été auparavant correspondante pour le Vatican auprès de Cadena COPE, l'une des principales stations de radio espagnoles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK