Delhaize, Carrefour, Lidl, Aldi : pourquoi certains supermarchés peuvent imposer le port du masque aux clients

Une enseigne peut imposer le port du masque. Ici, la reine Mathilde dans un supermarché.
Une enseigne peut imposer le port du masque. Ici, la reine Mathilde dans un supermarché. - © POOL BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Le port du masque est "fortement recommandé" dans les commerces, comme l’a dit le Conseil National de sécurité. Pourtant, dans certains supermarchés, des gérants l’imposent, en dehors des obligations émises par les autorités locales. C’est notamment le cas des supermarchés franchisés, gérés par un indépendant. Conséquence : une même enseigne peut présenter une politique différente en fonction du type de magasin. Tour d’horizon.

  • Delhaize

Chez l’enseigne au lion, oui, un franchisé, notamment dans les petites surfaces (Proxi, AD, Shop&Go…) peut imposer le port du masque dès l’entrée du magasin. "Normalement, les affiliés peuvent effectivement faire ce qu’ils estiment le mieux comme tout indépendant du secteur", précise Karima Ghozzi, porte-parole de Delhaize. "Nos supermarchés quant à eux suivent la forte recommandation indiquée par le gouvernement."

  • Carrefour

La politique en matière de port du masque est identique que ce soit en magasin intégré ou franchisé, indique Ariane Goossens, porte-parole chez Carrefour. "Nous appliquons les décisions du Conseil national de Sécurité : le port du masque est fortement recommandé, mais pas obligatoire."

Mais lorsque des ordonnances locales sont prises par des bourgmestres, magasins intégrés ou franchisés "doivent donc s’y conformer. Pour que le consommateur soit bien au courant des règles à suivre dans le magasin dans lequel il compte se rendre, nous avons demandé aux magasins où le port du masque est obligatoire (pour la raison évoquée ci-dessus) de partager l’information sur leurs réseaux sociaux. Nous conseillons donc aux consommateurs de consulter la page de leur magasin avant d’aller faire leurs courses."

  • Lidl

Lidl compte 350 magasins, tous intégrés. Comme l’indique Julien Wathieu, porte-parole, il n’y a pas d’obligation du port du masque. "Cela est laissé à l’appréciation du client", ajoute l’enseigne de hard discount. Dans les magasins, les mesures préventives sont rappelées et du gel désinfectant est mis à la disposition du client.

  • Aldi

Chez Aldi, les 450 magasins sont des intégrés. Pas d’obligation du port du masque partout. "Pourquoi ? Parce que nous suivons les règles du Conseil national de sécurité", précise Dieter Snoeck, responsable communication du groupe en Belgique. "Si cela change au niveau national, nous évoluerons également bien entendu."

D’ailleurs, sur les affiches placées aux entrées des magasins Aldi, il n’est pas fait mention du port du masque. Il y est question de maintien de la distance physique, de la nécessité d’effectuer ses courses seul, de rester à la maison si on est malade, de privilégier les jours creux (mardi et jeudi), de prendre un caddie lors de ses achats et de privilégier le paiement électronique.

Il y a quelques jours, l’UCM indiquait à la RTBF que "rien n’empêche chaque commerçant d’exiger le port du masque pour que quelqu’un entre dans son commerce. Des commerçants préconisent déjà le port du masque pour protéger leur personnel".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK