Dégel du permafrost: Vladimir Poutine demande une meilleure surveillance des bâtiments

Face au dégel du pergélisol ou permafrost en Russie, les bâtiments doivent être mieux surveillés, a fait savoir mardi le président russe Vladimir Poutine.

"Des millions de personnes vivent au nord du pays. Il est donc important de mettre en place un système de surveillance de ces régions", a déclaré le président lors d'une réunion avec ses ministres, selon l'agence de presse russe TASS. 

Il a aussi indiqué qu'il était important de développer un système pour inspecter régulièrement les maisons, les ponts et les routes, par exemple. 

Avec la montée des températures, conséquence du changement climatique, le pergélisol, gelé en profondeur, entame doucement un dégel. Par conséquent, des dégâts sont plus fréquemment constatés en Russie sur les habitations, voiries et infrastructures, comme les pipelines de gaz.


►►► La Sibérie ravagée par les feux de forêts : "Dangereux pour le monde entier"


La Russie déplore que la montée du mercure est plus conséquente dans le pays que dans d'autres parties du globe. La température moyenne dans la fédération grimpe 2,8 fois plus vite que la moyenne mondiale, selon les dernières prévisions du ministère de l'environnement.

Les chercheurs sont particulièrement inquiets du dégel du sol en Sibérie qui entraîne la libération d'énormes quantités de méthane dans l'air.

Près de deux tiers du sol en Russie est gelé de manière permanente. D'immense quantité de restes végétaux et animaux n'ont pas encore été décomposés par des microbes qui ne sont actifs qu'une fois la température plus douce et les sols assouplis. Le méthane est alors émis lors de ce processus de décomposition.

 

Sibérie: images du 05/08/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK