Découvrir des métiers pour préparer l'avenir des enfants bruxellois

Autour d'un professionnel de la construction, les enfants apprennent à faire du béton
3 images
Autour d'un professionnel de la construction, les enfants apprennent à faire du béton - © Sarah Heinderyckx

La pauvreté infantile n'est pas qu'un problème financier. Manque de perspectives d'avenir, d'ouverture sur le monde... Pour lutter contre ces freins, l'asbl TADA, atelier de l'avenir propose aux enfants de quartiers défavorisés de découvrir des dizaines de métiers tous les samedi matin. En compagnie de professionnels à l'école, ou parfois même sur le terrain à l'hôpital, au Palais de Justice ou encore dans les locaux de la RTBF.

Un programme sur 3 ans

Depuis 2012, ils sont plus de 600 à s'être inscrits sur base volontaire à ces programmes sur 3 ans. Tous ont l'impression d'apprendre en s'amusant, et n'hésitent pas à se lever tous les samedis matins pour rejoindre leurs copains.

Développer les horizons

Public cible : les enfants de quartiers socio-économiquement défavorisés dans les communes de Saint-Josse-Ten-Noode, Anderlecht ou Molenbeek. Les ateliers n'ont pas tant pour objectif de susciter des vocations que de développer leurs horizons. Ils y travaillent leurs compétences horizontales utiles tant à l'école que dans la vie de tous les jours.

D'ici 2020, l'association espère atteindre le cap des mille jeunes Bruxellois. Un jour qui sait, ils reviendront à leur tour faire découvrir leur métier à d'autres enfants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK