Déconfinement : voici les règles qui seront d'application dans les commerces dès le 11 mai

Les commerces, même non-essentiels, rouvriront leurs portes le lundi 11 mai, a confirmé la Première ministre Sophie Wilmès lors d'une conférence de presse ce mercredi.

Mais "le but n'est pas de faire du shopping en famille", avertit mercredi la ministre de l'Economie, Nathalie Muylle. "Nous demandons aux gens de se rendre au magasin uniquement en fonction de ce qu'ils ont besoin", ajoute-t-elle dans un communiqué. "Nous comptons sur chacun pour être solidaire et respecter les mesures."

Certaines règles de sécurités sont imposées à l'intérieur des magasins :

  • Un client par 10 mètres carrés (avec des exceptions pour les plus petits commerces) ;
  • 30 minutes maximum dans le magasin ;
  • port d'une protection couvrant le nez et la bouche recommandé.

"Les employeurs devront tout faire pour garantir des conditions de travail sûr", ajoute la Première ministre. Un guide est prévu pour les bonnes pratiques dans les commerces, ainsi qu'un nouvel arrêté royal concernant les mesures de précaution à prendre ainsi qu'une circulaire de l'Intérieur édictant les bonnes pratiques.

L'objectif est d'éviter les mouvement de foules. "Faites vos courses seul", a ajouté la Première ministre, avec une exception tolérée pour les enfants de moins de 18 ans, qui pourront être accompagnés d'un parent, ainsi que pour les personnes ayant besoin d'une aide.


►►► À lire aussi : Toutes les mesures de déconfinement annoncées ce mercredi


L'accès aux centres commerciaux, artères commerciales et parkings sera organisé par les autorités communales où se trouvent ces lieux.

Sophie Wilmès poursuit : "Nous continuons de compter sur le bon sens des citoyens. S'il y a du monde dans le centre commercial ou dans la rue où vous voulez allez, faites demi-tour et revenez une autre fois, il s'agit de protéger votre santé."

Il est encore demandé de faire les courses dans une ville "proche" de son domicile ou de son lieu de travail.

Quid des coiffeurs, foodtrucks, restaurants... ?

Les professions "de contact" comme les coiffeurs, les salons de massage et de bien-être, les tatoueurs, les instituts de beauté... ne pourront par contre par reprendre du service ce lundi 11 mai.

Quant aux foodtrucks, les marchands de glace et marchands ambulants individuels, ils pourront recommencer leur activité sous réserve d'une autorisation des autorités locales.

Les cafés, les bars, les restaurants et les autres lieux festifs, récréatifs, culturels ou touristiques resteront fermés à ce stade. "Les marchés ne pourront pas reprendre non plus à ce stade", a annoncé mercredi la Première ministre Sophie Wilmès à l'issue du Conseil National de Sécurité (CNS).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK