Déconfinement : Sophie Wilmès veut rassurer les parents dont les enfants vont reprendre l'école

Ce mercredi 13 mai, le Conseil National de sécurité s’est réuni pour discuter des dernières mesures prises et à prendre pour contenir l’épidémie de coronavirus dans le cadre du plan progressif de déconfinement dont la phase 1B, avec la réouverture des commerces, a commencé ce lundi 11 mai.

Ce 18 mai, la phase 2 doit débuter, avec, notamment, un retour progressif à l’école, dans des conditions très strictes d’hygiène et de distanciation.

La stratégie de déconfinement arrêtée par le gouvernement de la FWB fin avril avec les acteurs de l’enseignement prévoit une reprise partielle et progressive des cours en 6e primaire et 6e et 7e années du secondaire à partir de ce lundi 18 mai.

"Les maternelles resteront fermées pour le moment", a rappelé Sophie Wilmès, lors de la conférence de presse suivant le Conseil national de sécurité.

"Certains parents peuvent être inquiets. Nous voulons vous rassurer. La décision a été prise après consultation et accord de professionnels de la santé et de l’enseignement", a affirmé la Première ministre.


►►► À lire aussi : Déconfinement : "Mes enfants vont retourner à l’école et je suis très content", affirme le chef de pédiatrie de l’Huderf Pierre Smeesters


Ecoles pas prêtes ?

Les écoles se préparent depuis des jours à cette rentrée, mais ont déjà prévenu qu’elles pourraient ne pas être prêtes, notamment en ce qui concerne la distribution de masques aux enseignants et élèves. 

Le Secrétariat général de l’enseignement catholique (SeGEC), qui fédère l’ensemble des pouvoirs organisateurs des écoles du réseau catholique en Fédération Wallonie-Bruxelles, recommande ainsi à ces écoles de ne reprendre que le mardi 19 mai.

"Les masques arrivent progressivement et les derniers devraient arriver ce week-end, respectant le timing prévu", a réaffirmé Pierre-Yves Jeholet, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à la fin de la conférence de presse.

Certaines communes wallonnes comme Morlanwelz et Chapelle ont avaient annoncé de leur côté le report des cours de l’enseignement primaire communal à septembre, jugeant les mesures du Conseil national de sécurité "impraticables".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK