Déconfinement en Belgique: non, on ne pourra pas recevoir dix personnes à partir du 18 mai

3 images
© Getty Images/EyeEm

La ministre de la Santé Maggie De Block l'a dit : nous "rêvons tous de retrouver la vie normale". Du rêve à la réalité, il n'y a qu'un pas pour certains, qui imaginent déjà pouvoir se réunir à plusieurs dès lundi prochain, si l'on en croit une rumeur qui circule sur les réseaux sociaux. Une réunion familiale ou entre amis, dix personnes maximum, est-ce possible dès ce lundi ?

En réalité, c'est loin d'être une garantie. A l'origine, l'idée d'ouvrir progressivement les réunions familiales vient d'une note du GEES (groupe d'experts), évoquant la possibilité d'une soirée en famille ou avec des amis proches durant le week-end, à 10 maximum, et toujours les mêmes de semaine en semaine.


►►► À lire aussi : Conseil National de Sécurité : pourquoi on vous annonce certaines mesures AVANT leur officialisation ?


Pourtant, cette note n'a pas été intégralement reprise par le conseil national de sécurité, lors de sa conférence de presse du 24 avril. Si les ministres ont bien évoqué la date du 18 mai, c'est avant tout pour annoncer le retour progressif des enfants à l'école, ainsi que la possibilité d'ouvrir des musées ou de faire du sport en plein air, au sein d'un club.

Concernant les réunions privées, il ne s'agit, selon le communiqué de presse, que d'une "piste qui sera étudiée", au même titre que l'autorisation d'un plus grand nombre de personnes au mariage et aux enterrements.

Mais le couac de cette conférence de presse, qui s'est déroulée à 22h et a été marquée par des problèmes techniques, n'a pas rendu la communication simple. De cette conférence de presse où, pour citer certains internautes, "on n'a rien pigé", beaucoup ont compris que les réunions seraient autorisées à partir du 18 mai, à condition de voir toujours les mêmes dix personnes.

3 images
© FACEBOOK

Seulement évoqué dans un "brouillon"

Les choses ne se sont pas éclaircies lorsque, le 6 mai, le conseil national de sécurité est revenu sur ses décisions et a autorisé les foyers à accueillir quatre personnes (toujours les mêmes), à partir du 10 mai, date de la Fête des mères. "Nous avons estimé qu'aller voir les gens qu'on aime est un déplacement essentiel", avait alors affirmé Sophie Wilmès.

Ce que beaucoup n'ont pas compris, c'est que cette mesure REMPLACE en fait celle qui était envisagée pour le 18 mai, elle ne l'anticipe pas, elle n'est pas non plus une étape intermédiaire avant les réunions de 10 personnes.


►►► À lire aussi : Déconfinement: pourquoi faut-il respecter la liste de quatre visiteurs ?


Dans un entretien à la DH ce samedi, la Première ministre évoquait cette rumeur, liée selon elle à une fuite d'informations. "Beaucoup de gens ont pensé, à cause de la fuite, que 18 mai signifiait ouverture des réunions familiales à 10 personnes. Sauf que cela n’a jamais été le cas. Cela a seulement été évoqué dans un brouillon”, rappelle-t-elle.

Est-ce que ce sera pour autant envisagé ? "Il faut le temps de voir comment cela évolue. Une semaine, ce n’est pas suffisant. Je ne veux pas donner de faux espoirs", répond-elle, promettant d'ouvrir dès que cela sera possible. Mais donc pas le 18 mai, mais bien à une date non encore déterminée....

Interview du Dr Leila Belkhir sur le plateau du JT du 11/05/2020 à propos du déconfinement et des mesures de précaution à adopter

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK