Déconfinement : ça se relâche en terrasse

Dix jours après la réouverture des cafés et des restaurants, comment se passe le déconfinement ? Les comportements des clients inquiètent les autorités qui redoutent un relâchement progressif des gestes barrières et des mesures de distanciation sociale. Difficile de contrôler tout le monde. La police préfère intensifier la prévention.

Sous le soleil, le naturel revient au galop

Avec le retour des beaux jours, les clients sont massivement de retour en terrasse. Un verre, deux verres, parfois plus… Et la vigilance des derniers mois vacille.

"Dès le déconfinement annoncé, ce fut "bas les masques" et l’oubli de la distanciation sociale. Même au boulot, certains se refont déjà la bise", reconnaît Nicolas qui déguste un café dans le centre de Namur.

"On vient de rouvrir", explique un cafetier. "Pour les gens c’est encore nouveau. Ils ne s’y retrouvent pas toujours et certains ne comprennent pas les règles."

La police est inquiète

A Nivelles, le Bourgmestre a déjà tiré la sonnette d’alarme. La police intensifie ses contrôles préventifs. Le chef de corps se dit inquiet : "On n’est pas là pour embêter les gens mais plutôt pour les protéger", rappelle Pascal Neyman.

"Le virus est toujours là. Il suffit de regarder ailleurs à l’étranger pour voir comment la situation peut se dégrader, et même chez nous avec l’incident d’hier dans une école bruxelloise. Je suis inquiet parce qu’on pourrait trop vite croire que tout est fini, alors que ce n’est pas le cas", conclut le commissaire divisionnaire de la Zone de Police Nivelles-Genappe.

Phase 3 du déconfinement: la délivrance pour les cafés et restaurants, dans notre journal télévisé du 8 juin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK