Décès du peintre bruxellois Roger Somville

Décès du peintre Roger Somville
4 images
Décès du peintre Roger Somville - © Belga

Le peintre bruxellois Roger Somville est décédé lundi à Uccle à l'âge de 90 ans, annonce son fils Marc Somville. L'artiste avait notamment dirigé l'Académie des beaux-arts de Watermael-Boitsfort pendant 38 ans.

Roger Somville est né à Schaerbeek le 13 novembre 1923. Il avait étudié la peinture à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles et chez le peintre Charles Counhaye.

Il faisait partie des membres fondateurs de plusieurs collectifs artistiques tels "Forces Murales", "Mouvement réaliste" ou encore "Collectif d'art public".

Artiste engagé, il fut membre du parti communiste belge et entendait placer l'être humain au centre de son art. "Il fut l'un des principaux représentants de l'attitude picturale réaliste sur le plan national et international", précise sa famille dans un communiqué de presse.

Forces murales

Roger Somville était un artiste fort au franc parlé et au geste nerveux. Il n’a jamais dérogé à la règle de la figuration, il a créé un personnage à l’aspect rêveur, mais aux traits affirmés et aux couleurs vives. Ce personnage, le reflet de l’homme qu’il était, semblait tombé des nues dans un monde hostile. Un monde de luttes sociales et politiques et artistiques.

Roger Somville était membre du parti communiste, il a revendiqué très tôt un art public qui exalte la vie et le travail de l’homme ; leurs luttes et leurs souffrances. Cet art, il fallait le placer à la portée de tous là.

Somville est d’ailleurs associé au renouveau de la tapisserie à Tournai en 1946 et au groupe "Forces murales" qu’il fonde un an plus tard avec Edmond Dubrunfaut et Louis Deltour. Il s’agissait d’associer à l’architecture des œuvres monumentales - tapisserie -peinture - vitraux - de les porter au regard de tous.

Une de ses œuvres monumentales orne la station de métro Hankar à Bruxelles ; une autre est installée à l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve et titrée sous forme de question "Qu’est-ce qu’un intellectuel ?"

Roger Somville avait un main qui pensait et lançait parfois un appel par trop criard, mais il a dénoncé avec justesse un monde déshumanisé, en perte de sens. Son oeuvre dès lors résonne.

"Le Triomphe de la Paix", une tapisserie du Palais des Congrès de Bruxelles, figure également parmi ses oeuvres les plus connues.

Les obsèques du peintre auront lieu le vendredi 4 avril au crématorium d'Uccle.

La ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Fadila Laanan (PS), a salué mardi la mémoire et l'oeuvre de "l'artiste complet qui savait si bien apprivoiser tous les supports" et au "passeur de savoir". "Il avait placé l'art au cœur de la ville, là où il était le plus proche du public", a ajouté la ministre à cet égard.

 

RTBF avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir