Décès de Mawda: entre 150 et 200 personnes manifestent à Bruxelles pour réclamer la démission de Theo Francken

À la suite de la mort de Mawda, une petite fille de 2 ans d'origine kurde, le MRAX et d’autres associations de défense des droits réclament ce soir la démission du ministre de l'intérieur, Jan Jambon, et du secrétaire d'Etat à l'asile et la migration, Theo Francken. Ces associations ont appelé à la mobilisation pour dénoncer ces violences policières répétées à l’égard des migrants. Entre 150 et 200 personnes ont répondu présents devant l'Office des étrangers à Bruxelles.

Sotieta Ngo, directrice générale du CIRE, explique que les manifestants protestent pour mettre en cause la responsabilité politique des politiques et du secrétaire d'État à l'Asile et à la migration. Selon elle, ils sont responsables du drame qui s'est passé parce qu'ils conduisent la politique qui est menée. Ils portent une communication très offensive.

Elle ajoute: "Ils considèrent que le seul problème à gérer est un problème de sécurité, de répression et de criminalisation. Ils omettent de dire que derrière tous ces problèmes, il y a des êtres humains, des migrants qui sont vulnérables. Ici, malheureusement, cette vulnérabilité a pris le visage d'une petite fille de deux ans qui n'est plus là aujourd'hui."

À Mons, une cinquantaine de personnes ont participé à une action similaire sur la Grand-Place.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK