Débats sur la mémoire du colonialisme: un buste de Léopold II démis de son socle à Hal

Des individus ont démis un buste de Léopold II, ce week-end, dans un parc de Hal, dans le Brabant flamand. La sculpture déjà enduite de peinture la semaine dernière a été temporairement retirée de l'espace public, indiquent les autorités communales dimanche.

Pour éviter d'éventuels dégâts supplémentaires, le buste a été temporairement retiré. Le conseil communal déplore les dégradations. "Nous ne savons pas encore qui sont les auteurs, ni si cet acte vise à exacerber le débat sur les inégalités raciales. Dans tous les cas, dans notre ville, le vandalisme n'ouvrira jamais la voie au dialogue", soulignent les autorités.

De son côté, sans entrer dans le débat de fond, Théo Francken a condamné l'acte de vandalisme. 

On n'aide personne en faisant table rase du passé

Le retrait définitif du buste n'est pas à l'ordre du jour. "On n'aide personne en faisant table rase du passé. Il serait préférable de lui attribuer une note explicative. Nous l'avons déjà fait pour un buste de Léopold II et la plaque de la rue Baron Jacques, autre figure controversée de l'époque coloniale."

Les plans de réaménagement du parc Albert prévoient une plaque explicative avec un QR-code donnant accès à des informations illustrées sur Léopold II et la "colonie privée" du monarque. Celles-ci ont été rédigées par le groupe de travail "Dekoloniseer Halle".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK