Débat sur le changement d'heure en Europe: une réévaluation du système est demandée

Débat sur le changement d'heure en Europe: une réévaluation du système est demandée
Débat sur le changement d'heure en Europe: une réévaluation du système est demandée - © DIETHER ENDLICHER - BELGAIMAGE

Faut-il supprimer le passage à l'heure d'été ? Le débat revient sur la table comme chaque année et il était aujourd'hui à l'agenda du Parlement européen à Strasbourg. La question est loin d'être tranchée mais les eurodéputés se sont mis d'accord pour demander une réévaluation complète du système actuel.

Qu'on le veuille ou non, il faut s'y plier : deux fois par an, avancer ou reculer sa montre d'une heure. Le rituel existe depuis plus de 40 ans en Belgique. Et cela fait déjà 17 ans qu'il a lieu au même moment dans tous les pays de l'Union européenne.

Pourtant, chaque année le changement d'heure fait débat. Alors aujourd'hui, les eurodéputés se sont emparés du sujet.

Danger pour la sécurité contre perte de lumière

D'un côté, il y a les détracteurs pour qui il faut supprimer le changement d'heure car il nuit à la santé.

"J'ai moi-même un enfant en bas âge, son biorythme est perturbé", se plaint Tom Vandenkendelaere, député européen (EPP). "Mais les agriculteurs se plaignent aussi à propos de leurs vaches, et dans les maisons de repos, les seniors sont déboussolés."

Karima Delli députée chez les Verts/ALE dénonce "le manque de sommeil qu'il provoque chez nombre de concitoyens, cela pose un vrai problème de sécurité routière. C'est la cause d'un grand nombre d'accidents impliquant notamment les usagers de la route les plus vulnérables".

En moyenne, en Belgique, dans la semaine qui suit le passage à l'heure d'hiver, 8 piétons de plus sont tués ou blessés. Pourtant, pour les défenseurs du changement d'heure, on perdrait beaucoup à le supprimer.

Parmi eux, Hilde Vautmans (ALDE), pour qui "supprimer le changement d'heure voudrait dire que pendant 7 mois on perdrait une heure de lumière. Finies les belles soirées d'été en terrasse avec des amis".

Réévaluation du système 

Finalement ce jeudi, les députés ont voté "oui" pour qu'on réévalue le système en vigueur, mais sans effet immédiat. D'abord, la Commission européenne va devoir trancher. Ensuite, il faudra convaincre les 28 états membres, ce qui n'est pas gagné.

"Si on laisse les états membres décider d'appliquer ou non des changements d'heure , ça sera très problématique pour le marché intérieur", craint la Commissaire européenne aux transports Violeta Bulc.

Bref, dormons une heure de plus ou une heure de moins ? La question risque encore de se poser pour un bon bout de temps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK