Débarquement de Normandie: au cimetière américain Henri-Chapelle près de Liège, chaque jour une minute de silence

Le 6 juin sera la date des commémorations du 75e anniversaire du débarquement de Normandie. Alors que le président américain Donald Trump entame une tournée en Europe, La Première vous propose un tour de ces lieux particuliers. Direction ce lundi le cimetière Henri-Chapelle, à Plombières, près de Liège, où reposent près de 8 000 soldats et visité chaque année par 60.000 personnes.

Le 6 juin 1944, les troupes alliées débarquaient pour libérer l’Europe de l’Allemagne nazie. Les plages de Normandie sont un haut lieu du tourisme de mémoire avec cinq millions de visiteurs par an. Au cimetière Henri-Chapelle, près de Liège, la fréquentation n'est pas si importante. Mais, chaque jour à 16 h 50, une sonnerie aux morts retentit. Tout s’arrête pendant une minute de commémoration, chaque jour.

Tout est silence et alignement

Le cimetière Henri-Chapelle est l'un des deux cimetières américains de la Seconde Guerre mondiale qui se trouve en Belgique. Christopher Arseneault en est le surintendant : "On a des vétérans du débarquement, notamment les 2nd Rangers, première division, neuvième division et plusieurs unités qui ont fait le débarquement soit à Omaha Beach ou à Utah Beach, qui sont morts soit en Belgique ou en Allemagne et qui sont enterrés à Henri-Chapelle."

Ce qui impressionne quand on visite ces lieux, c’est le silence, l’alignement parfait des croix blanches, l’entretien impeccable. Tout est-il millimétré dans un cimetière américain ? "En effet. Nous avons 26 cimetières dans le monde entier et vous pouvez visiter les 26, vous verrez le même standard à chaque cimetière."

Les croix, par exemple, sont toutes fabriquées dans le même marbre : "Nous utilisons du marbre italien pour les cimetières de la Première Guerre mondiale et de la Deuxième Guerre mondiale." C'est le gouvernement américain qui paye pour l’entretien du site et pour la paye des employés.

94 soldats inconnus

"Nous avons 94 soldats inconnus. Ils se sont fait tuer de manière à ce qu’on ne pouvait pas les identifier, mais on savait que c’étaient des soldats américains et ils sont enterrés dans le cimetière comme des soldats inconnus" raconte Christopher Arseneault.

La plupart d’entre eux ont notamment participé à la bataille des Ardennes "Un tiers du site comporte vraiment des morts de la bataille des Ardennes. Nous avons beaucoup de morts de la bataille d’Aix-la-Chapelle et aussi de la forêt de Hürtgen."

Le cimetière ne prépare rien d’exceptionnel pour cette commémoration du 6 juin : "Pour nous, les Américains, Memorial Day est vraiment le 11 novembre pour les Européens ; c’est le jour pour les morts de guerre."

14 cimetières américains ont été érigés hors des États-Unis pour rendre hommage à ces soldats de la Seconde Guerre mondiale. Il y en a deux en Belgique : Henri-Chapelle et Neupré, tous les deux près de Liège.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK