De plus en plus de Belges se méfient des vaccins, certaines maladies font leur retour

De plus en plus de Belges se méfient des vaccins, certaines maladies font leur retour
De plus en plus de Belges se méfient des vaccins, certaines maladies font leur retour - © DOUGLAS MAGNO - AFP

La semaine mondiale de la vaccination se clôture ce dimanche, avec cette inquiétude du monde médical chez nous : des maladies graves comme la rougeole ou la coqueluche sont de retour, alors que leur vaccination est obligatoire. On a recensé près de 400 cas de rougeole en quatre mois, contre une vingtaine de cas par an en temps normal.

Les médecins tirent la sonnette d'alarme

Avec ce constat : les Belges se méfient de plus en plus des vaccins. Les médecins tirent donc la sonnette d'alarme, la couverture vaccinale devient insuffisante pour certaines maladies,  comme l'explique Charlotte Martin, co-responsable de la Travel and Vaccine Clinic à l’hôpital St-Pierre à Bruxelles.

"Pour une maladie aussi contagieuse que la rougeole, on dit qu'il faut une couverture vaccinale de la population de plus de 95%. Et il faut la deuxième dose pour être parfaitement vacciné, et cette deuxième dose est très souvent oubliée. On est probablement entre 70% et 75% de couverture en Belgique, ce qui n'est pas du tout suffisant."

Un recul de la couverture vaccinale lié à une méfiance croissante envers la vaccination à cause d'une certaine crainte d’effets secondaires, mais aussi une méconnaissance des risques de certaines maladies oubliées. "Si vous parlez à vos parents ou grand-parents de la rougeole ou de la coqueluche, et que vous dites que vous hésitez à vacciner votre enfant, ils vont pousser de hauts cris. Nous ne voyons plus ses maladies, on ne sait plus ce que c'est." constate Charlotte Martin.

Du lobby anti-vaccin

Sans oublier des fake news qui se répandent régulièrement sur les vaccins, comme cette étude falsifiée avait par exemple établi un lien entre autisme et vaccin contre la rougeole. Un lien, en fait, inexistant. "On voit beaucoup de lobbies anti-vaccin, extrêmement actifs, des idées fausses aussi qui ont circulé et fait beaucoup de dégâts. Ça m'inquiète, je dois me battre contre cette méfiance tous les jours."

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la vaccination permet de sauver trois millions de vies chaque année, de nouvelles campagnes de sensibilisation sont donc nécessaires pour remettre le Belge dans "le droit chemin" du vaccin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK