De nombreux Belges victimes de cybercriminels indiens et pakistanais

De nombreux Belges victimes de cybercriminels indiens et pakistanais
De nombreux Belges victimes de cybercriminels indiens et pakistanais - © JIM WATSON - BELGAIMAGE

Un nouveau type d'arnaque fait de nombreuses victimes en Belgique. Les auteurs sont des cybercriminels qui prétendent être des collaborateurs de Microsoft. Ils s'expriment en anglais, vous téléphonent et veulent accéder à votre ordinateur.

L’arnaque est simple et le discours bien rôdé : le cybercriminel vous téléphone et invoque un problème sur votre ordinateur. Il en prend le contrôle et y installe un logiciel malveillant. La seule issue possible : payer pour débloquer la machine. Du côté de la police fédérale, l’enquête est en cours.

"Nous avons fait des investigations par rapport à cela pour nous rendre compte que les call centers auxquels on était confronté étaient notamment situés au Pakistan ou en Inde, indique Olivier Bogaert, commissaire spécialiste des nouvelles technologies. Ce sont en fait des structures criminelles qui sont dans ces pays et qui tirent les ficelles de ce type d'arnaque."

L’enquête est donc plus difficile et plus longue. Pour éviter de tomber dans le panneau, la méfiance reste le maitre-mot.

"Si, de toute manière, on vous demande un accès à votre ordinateur, d'introduire des mots de passe, de procéder à des opérations de ce type, il vaut mieux raccrocher. "

Mieux vaut aussi être vigilant sur Internet : les cybercriminels utilisent aussi les e-mails pour obtenir des informations confidentielles.

Marie Berckvens

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK