De nombreuses préparations injectables vendues sur internet sont très dangereuses pour la santé

Une seringue
Une seringue - © OMAR TORRES - AFP

Ces produits doivent permettre d’augmenter rapidement la masse musculaire, d’avoir un meilleur bronzage, ou encore de se sentir plus à l’aise en société : on les appelle des "substances peptidiques injectables". Ce sont des sortes de compléments hormonaux, que l’on peut trouver facilement sur internet.

Mais une étude récente de l’Institut belge de santé Sciensano tire la sonnette d’alarme : ces préparations que l’on s’injecte présentent un grave risque pour la santé. C’est ce qu’explique Céline Vanhee, chercheuse chez Sciensano : "Le plus grand danger c’est que, pour la majorité de ces produits, il n’y a pas d’autorisation d’utilisation pour l’Europe. Soit ils n’ont pas été testés en phase clinique, soit ils sont bloqués quelque part, soit ils ne sont pas sûrs. Dans ce cas, il y a un danger. Certains de ces produits sont injectés directement dans le muscle ou dans le sang, et on ne sait pas exactement ce que cela va faire dans le corps. Pour d’autres produits, on sait qu’il y aura des effets secondaires assez graves. A côté du composé biochimique, il y a des substances qui ne peuvent normalement pas se trouver dans les produits que l’on s’injecte : nous avons trouvé du plomb ou des bactéries qui peuvent provoquer un cancer ou une méningite par exemple".

Parmi les produits analysés par Sciensano pour cette étude, il y a :

  • des produits de dopage illicites
  • la ‘drogue Barbie’ Melanotan II et
  • l’ocytocine, aussi appelée l’hormone de l’amour.

D’autres produits thérapeutiques illégaux ou falsifiés comme l’insuline, le Botox, les hormones de croissance ou encore les anticorps utilisés pour le traitement du cancer et des maladies inflammatoires pourraient également être concernés, prévient Sciensano.

Consulter le communiqué de Sciensano

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK