De Moscou à Bruxelles, l'Europe se prépare à une vague de froid sibérien

De Moscou à Bruxelles, l'Europe se prépare à une vague de froid sibérien
De Moscou à Bruxelles, l'Europe se prépare à une vague de froid sibérien - © YURI KADOBNOV - AFP

L'Europe grelottait dimanche alors qu'une vague de froid sibérien gagnant progressivement l'ensemble du continent a déjà fait au moins trois morts, un en France et deux en Pologne.

Jusqu'à -10°C, ressenti -18°C avec le vent : le froid venu de Sibérie s'est emparé de la France dimanche après-midi, avec des températures "minimales glaciales" dans le nord-est du pays, selon Météo-France.

Des températures "anormalement froides"

Un sans-abri de 35 ans a été retrouvé mort dimanche matin par ses deux camarades d'infortune à Valence, où le thermomètre est descendu jusqu'à -3 degrés dans la nuit. En Pologne, deux personnes sont mortes de froid dans la nuit de vendredi à samedi. Dimanche, les températures frôlaient les -12°C.

En Russie, le Centre météorologique national a annoncé qu'entre le 23 et le 28 février des températures "anormalement froides" allaient frapper le pays.

En Belgique, la semaine s'annonce glaciale

Dans le centre de l'Europe, en Autriche et en Hongrie, mais aussi en Grande-Bretagne voire en Italie et en Espagne, les autorités ont demandé aux habitants de se préparer aux effets de ce phénomène connu sous le nom de "Moscou-Paris", provoqué par des masses d'air froid intense venues de Sibérie.

En Belgique, les températures glaciales n'ont pas empêché dimanche une petite centaine de nageurs de s'élancer dans la Meuse, avec une eau à 3°C alors que la température extérieure était de -2°C, à Huy pour un rendez-vous annuel de la traversée hivernale de cette rivière. Ce parcours à la nage sur 120 mètres en "eau froide" est une tradition vieille de plus de 50 ans.

La semaine qui arrive s'annonce elle aussi glaciale. Lundi, le thermomètre affichera 0° en plaine et entre -2 et -6° au sud du sillon Sambre-et-Meuse. Ce qui était moins prévu, par contre, c'est la neige qui s'est abattue sur la Belgique lundi matin, causant plusieurs accidents sur les routes devenues glissantes. On attend aussi un vent d'est particulièrement glacial. Le dégel est attendu la semaine prochaine.

Reportage réalisé à Bertrix ce matin, avec les explications sur le "ressenti" par Denis Collard (JT 13h):

Et direct de Céline Liégeois, toujours à Bertrix (JT 13h)

A Huy, certains n'avaient pas froid aux yeux ce dimanche

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK