De graves dysfonctionnements dénoncés aux Marronniers

RTBF
RTBF - © RTBF

L'hôpital psychiatrique de Tournai fait l'objet de vives critiques de la part d'un de ses médecins. Il a écrit à la ministre régionale de la santé pour lui dénoncer une série de faits liés à la gestion de l'hôpital. Sa lettre évoque des overdoses, des viols et des évasions.

Ce psychiatre des Marronniers à Tournai a adressé sa lettre à Eliane Tillieux, ministre de la Santé. Etienne Bouillon y dénonce la gestion de l'hôpital, notamment les pressions exercées par la direction sur les médecins pour une plus grande rotation des patients en défense sociale. Il évoque également des viols collectifs et deux décès par overdose.  

Au Marronniers, si tous les médecins ne sont visiblement pas sur la même longueur d'ondes, les échos du courrier du docteur Bouillon font grand bruit. Le docteur Morel, lui, invoque la difficulté de gérer certains cas et nous a confirmé qu'il y a bien eu un viol entre patients récemment. 

On en saura peut-être davantage ce mardi. Interpellé par des membres du personnel et ayant eu connaissance de la démarche du médecin-psychiatre, le député-bourgmestre de Frasnes, Jean-Luc Crucke (MR), a fait savoir qu'il interrogerait  mardi la ministre de la Santé à ce sujet. 

"Les propos de M. Bouillon m'ont encore été confirmés le week-end dernier par des témoignages de membres du personnel qui parlent aussi d'harcèlement et d'épuisement moral, de mesures vexatoires et de mutations. Je vais exiger un audit. Arrêtons de fermer les yeux et sauvons les Marronniers", a déclaré lundi Jean-Luc Crucke.

Notons qu'une copie de ce courrier a été adressé au parquet de Tournai.

(C.B. avec I. Palmitessa et Belga)

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK