De 95 à 6000 euros : tour d'Europe des amendes pour non-respect du port du masque

De 95 à 6000 euros : tour d'Europe des amendes pour non-respect du port du masque
2 images
De 95 à 6000 euros : tour d'Europe des amendes pour non-respect du port du masque - © Pavel Kratirov - Getty Images/iStockphoto

Quel est le montant, dans les autres pays européens, des amendes "corona" pour non-respect de l’obligation du port du masque ? En Belgique, le port du masque se généralise et donc, est obligatoire, dans plusieurs villes et communes, dans les lieux publics intérieurs comme extérieurs, là où le respect de la distance sociale est impossible.

Il s’agit principalement des zones commerçantes ou des lieux touristiques, comme le Conseil National de Sécurité l’a imposé à partir du 25 juillet dernier. En cas d’infraction, il vous en coûtera 250 euros. 250 euros, c’est le montant fixé par le ministre de l’Intérieur Pieter De Crem pour les amendes dites "corona". Mais qu’en est-il ailleurs en Europe ?

135 euros en France

Petit tour chez nos voisins français. "Depuis le 20 juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos", rappellent les autorités françaises. "Si vous êtes handicapé, vous pouvez être autorisé à ne pas porter le masque pour des motifs médicaux. Le non-respect de l’obligation de porter le masque dans les lieux publics clos est puni d’une amende de 135 euros", le montant prévu pour une contravention de quatrième classe.

Malgré le fait que le montant de l’amende est presque moitié moins élevé qu’en Belgique, des citoyens français s’opposent à celle-ci. Récemment, des publications sur les réseaux sociaux largement partagées laissaient entendre que l’amende était illégale. Intox!

La France compte 185.000 cas et 30.000 décès.

Jusqu’à 6000 euros en Espagne

L’Espagne, c’est plus de 280.000 cas et 28.000 décès. Les mesures, dans le pays, sont fortes. Le port du masque est généralisé dans les lieux publics, fermés comme ouverts, dès l’âge de 6 ans. Le non-respect de cette obligation expose le contrevenant à une amende de 100 euros.

Mais attention, dans un pays où les Régions jouissent d’une grande autonomie, la réglementation peut varier et le montant être différentEn Estrémadure, le port du masque est obligatoire même attablé en terrasse. Vous ne pouvez le baisser que pour manger et boire. Dans cette région sur sud-ouest du pays, les contrevenants s’exposent à une amende pouvant atteindre 6000 euros ! Le conseiller de la Santé et des Affaires sociales, José María Vergeles, l’a indiqué le 10 juillet dernier en conférence de presse, cela dépendra "des personnes n’ayant pas porté de masque et des situations ayant mis en danger" autrui.

Italie : 1000 euros en Campanie

L’Italie, principal foyer européen de l’épidémie de coronavirus, c’est plus de 245.000 cas pour 35.000 décès. En Campanie où le chef-lieu est Naples, le montant de l’amende est de 1.000 euros. Là, les mesures ont été durcies récemment. Le masque est imposé dans les édifices publics, les supermarchés, bars, restaurants, commerces ainsi que les transports publics (bus, trains, métros). Selon une ordonnance, "les opérateurs de transport sont tenus de refuser l’accès aux passagers qui ne portent pas le masque".

En Lombardie, épicentre italien, le masque est obligatoire depuis début avril. L’amende pour non-respect est de 400 euros voire 3000 euros en cas de récidive.

Portugal : 350 euros

Au Portugal, où le déconfinement a débuté en mai dernier, on compte 50.000 cas et 1700 décès. Là, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, dans les commerces, les bars et les restaurants mais aussi les théâtres et les cinémas. Le montant de l’amende en cas de non-respect a été fixé à 350 euros.

Pays-Bas : 95 euros

Les Pays-Bas n’imposent pas le masque partout, uniquement dans les transports en commun, à partir de 13 ans. L’amende y est de 95 euros et 350 euros en cas de récidive.

Grande-Bretagne : 100 livres

Depuis le 24 juillet, de nouvelles règles sont en vigueur en Grande-Bretagne en matière de gestes barrières. Il faut désormais porter "dans les magasins, supermarchés, centres commerciaux et transports en commun". En cas d’infraction, l’amende est de 100 livres soit 109 euros.

La Grande-Bretagne totalise plus de 300.000 cas et 45.000 décès.

Grand-Duché du Luxembourg : 145 euros

Au Grand-Duché, le port du masque est obligatoire depuis plusieurs semaines quand "je ne peux pas respecter la distance de 2 mètres aux personnes ne vivant pas sous le même toit, dans les transports publics, dans des endroits qui accueillent le public", disent les autorités. Le montant de l’amende est de 145 euros.

Le Grand-Duché totalise 6500 cas et 114 décès.

Grèce : 150 euros

Après une période de relâchement, la Grèce a décidé de resserrer les boulons. Le nombre de cas a augmenté récemment et les mesures ont été renforcées. Le port du masque est aujourd’hui obligatoire pour le personnel et les clients des commerces, mais aussi dans les services publics, banques, transports publics, taxis, ascenseurs, hôpitaux et cabinets médicaux, commerces de détail, salons de beauté et de coiffure. Le montant de l’amende en cas d’infraction est de 150 euros.

La Grèce compte 4200 cas et 203 décès à ce jour.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK