Dans un bidonville à Dunkerque, des réfugiés rêvent d'Angleterre

A Dunkerque, des réfugiés vivent dans un bidonville, en rêvant d'une vie en Angleterre
A Dunkerque, des réfugiés vivent dans un bidonville, en rêvant d'une vie en Angleterre - © RTBF

Un bidonville s'est installé près de Dunkerque, à quelque kilomètres de la frontière belge. 40 réfugiés illégaux y vivent avec un rêve : rejoindre l'Angleterre. Ils tentent pour cela de monter à bord de camions qui empruntent le tunnel sous la Manche. Mais en attendant le grand départ, ils se cachent dans les bois le long des autoroutes, dans des conditions désastreuses.

"C'est moche, la vie est très dure ici", explique Ako, un Kurde qui vit dans le camp de fortune depuis 45 jours.

Des bâches mal tendues, déchirées, quelques planches de bois et des palettes pour faire des cabanes, des braseros pour se donner chaud... Voilà dans quoi il vit, avec une quarantaine d'autres réfugiés, à l'abri des regards.

"Nous n'avons pas de douche, nous n'avons pas d'aide, pas de nourriture saine, nous ne pouvons pas aller en ville, nous ne pouvons rien faire", continue-t-il. "C'est très dur, surtout pour les familles et les enfants".

L'objectif de ces réfugiés, c'est l'Angleterre, leur terre promise. Ils sont à quelques pas des routes vers Calais et le port de Zeebruge. Certains ont déjà essayé de s'introduire dans des camions et le feront encore. D'autres ont abandonné, et ont décidé de rentrer chez eux.

"Après cela je retourne chez moi, je ne reviendrai jamais ici, dans votre pays, personne n'aide personne, il n'y a pas d'amour, pas de respect, rien", déplore l'un des réfugiés.

En tout, il sont plus de 800 réfugiés le long de notre frontière à vivre dans plusieurs camps de fortunes du même type.

Joelle Meert et Simon Bourgeois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK