Dans le smartphone de Florian (18 ans): "C'est difficile de ne pas écouter de musique ni parler aux potes pendant 3 jours"

Cliquez sur "déverrouiller" pour entrer dans le smartphone

Que font vraiment les adolescents avec leur smartphone ? Quels sont les réseaux sociaux qu'ils consultent le plus ? Quelle place occupe encore la télévision dans leur vie ? Comment consomment-ils les médias ? Pour répondre à toutes ces questions, la RTBF vous propose une série de portraits d'adolescents. Objectif : parcourir avec eux le contenu de leur téléphone pour savoir ce qu'ils en font vraiment. Nouvel épisode : nous avons rendez-vous avec Florian, 18 ans.

>>> À lire aussi, le détail de notre démarche : Mais que font vraiment les ados avec leur smartphone ? On leur a posé la question...

Quand nous arrivons à Masure 14, la maison de jeunes en plein centre de Tournai dans laquelle Florian nous a donné rendez-vous, nous le retrouvons dans la petite cour, sur un banc, smartphone à la main. "J'étais sur Facebook en vous attendant", nous dit-il en nous saluant.

A 18 ans, Florian est en formation en menuiserie. Il fait du foot, de la musculation et de la natation. Son smartphone, un Huawei Y5, est en bon état, si ce n'est une petite fissure dans l'écran. Il faut dire qu'il sait comment en prendre soin, il a eu un téléphone dès l'âge de douze ans. "C'était un Nokia 3310, se souvient Florian. Mais j'ai fait des conneries avec ce téléphone, du genre appeler la police. J'étais encore un peu jeune pour avoir un téléphone, mes parents me l'ont confisqué. Et puis, vers quinze ou seize ans, mes parents m'ont acheté un nouveau téléphone."

Inséparable de son smartphone

Son smartphone, Florian y tient énormément : c'est ce qui lui permet de rester en contact avec ses amis après l'école. "Il m'aide beaucoup pour parler à mes amis, aller sur Facebook, voir l'actu sur Google, voir les nouvelles musique sur Youtube... Mais il représente vraiment le contact avec mes amis, savoir ce qu'ils font de leur journée, ou après les cours, si on peut se voir".

Florian et son smartphone sont inséparables, malgré le fait que l’utilisation du téléphone soit interdite dans son école. "Sur une journée, c'est difficile à dire combien de fois je prends mon téléphone, mais c'est très souvent. En fait, c'est presque en permanence. A chaque fois que je reçois un message ou une notification, je ne peux pas m'empêcher de regarder. Je mets beaucoup de photos sur Facebook donc j'ai souvent des notifications avec les amis qui réagissent". 

Peut-on dès lors parler de dépendance au smartphone? "Oui quand même. Avec les amis, on se parle souvent donc ce serait dur de s'en passer. J'ai une fois fait tomber mon téléphone dans les toilettes, je ne l'ai donc pas eu pendant trois jours. C'était impossible! Ne pas écouter de musique et ne pas parler aux potes pendant trois jours, c'est quand même difficile".

Un abonnement à 39 euros par mois

D'ailleurs, malgré son abonnement Orange à 39 euros par mois avec SMS et appels illimités, et dix gigas d'internet, il lui arrive d'être à court de data. "10 gigas, c'est costaud! Même s'il m'est déjà arrivé de dépasser mon quota. Parfois, j'utilise quatre gigas en une journée! Je parle beaucoup avec les potes et j'écoute beaucoup de musique".

Au-delà des potes et de la musique, Florian est quand même attentif à ce qui se passe dans le monde. Et son premier réflexe pour s'informer, ce n'est pas le journal papier ou un journal télévisé, c'est son smartphone.

"Je regarde l'actu sur Google car parfois l'info sur Facebook n'est pas très fiable. Par exemple, j'ai vu une publication sur Facebook disant que Silvester Stallone était mort. J'ai été voir sur Google et c'est là que j'ai vu que c'était une rumeur qui tournait. L'info n'est donc pas toujours bonne sur Facebook donc il vaut mieux aller voir sur Google qui te dirige vers des sites plus fiables. A part ça, je regarde régulièrement le JT avec mes parents. Je regarde les sujets politiques parce que je ne m'y retrouve pas trop et comme je vais bientôt voter pour la première fois, je m'informe". 

Découvrez tous les épisodes de la série grâce aux liens ci-dessous :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK