Cuba se dote d'un logiciel libre face à la domination américaine

Cuba a mis au point un logiciel libre destiné à lutter contre la domination américaine incarnée par le géant de l'informatique Microsoft, a annoncé jeudi la presse officielle cubaine.

Ce projet doit permettre de "garantir la sécurité et l'invulnérabilité des réseaux de communications" dans l'île communiste, indique le quotidien Granma, citant le ministre cubain des Télécommunications, Ramiro Valdes.

Baptisé "Nova", ce nouveau logiciel a été officialisé à l'occasion d'un forum informatique qui se déroule cette semaine à La Havane, avec pour mot d'ordre la "souveraineté technologique".

Fondé sur le système d'exploitation libre Linux, dont le code est accessible gratuitement, ce programme vise à contrer le poids de Microsoft, dont le logiciel Windows est largement répandu à Cuba, mais sous forme de versions pirates car l'île est soumise à un embargo des Etats-Unis depuis 1962.

Les autorités cubaines considèrent comme une menace le système d'exploitation du géant de l'informatique, estimant que les services de renseignements américains en contrôlent les codes.

L'internet demeure une question épineuse à Cuba, où le gouvernement de Raul Castro a récemment autorisé la vente libre d'ordinateurs tout en maintenant prohibé un accès privé à la toile mondiale.

Sur près de 12 millions d'habitants à Cuba, les autorités ont recensé 1,4 millions d'internautes pour un parc de 630.000 ordinateurs, essentiellement disponibles dans les universités, les centres de recherche ou les bureaux.

Cuba attribue la mauvaise qualité et le coût des connections à l'embargo américain qui l'empêche d'utiliser les cables sous-marins et l'oblige à recourir à un service satellitaire. Un projet de fibre optique est prévu d'ici 2010 avec le concours du Venezuela, son plus proche allié dans la région.

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK