Croatie: un journaliste licencié pour offense au gouvernement

"Nous avons été désagréablement surpris par le limogeage du caméraman Ivan Cvirn, décision prise apparemment suite à une intervention du Premier ministre Jadranka Kosor, qui lors d'une séance du gouvernement jeudi n'a pas n'apprécié l'inscription de son T-shirt", écrit la HND dans un communiqué.

La presse croate publiait vendredi une photo de ce T-shirt avec, en anglais, l'inscription "Je n'ai pas besoin de sexe; le gouvernement me b... au quotidien".

Ayant remarqué le caméraman dans un groupe de journalistes, Jadranka Kosor, elle-même ancienne journaliste, avait dit: "J'invite nos hôtes, qui sont les bienvenus aux séances du gouvernement, à ne pas nous offenser et à ne pas nous humilier".

"Je ne vais pas tolérer une telle attitude", avait-elle ajouté, affirmant que "l'offense ne représente pas une liberté de la presse".

De son côté, la chaîne RTL Croatie, contrôlée par le groupe allemand Bertelsmann, a dit regretter l'incident et annoncé avoir cessé sa coopération avec le caméraman incriminé pour "violation du code de la profession et pour avoir causé préjudice" à cette institution.

La presse locale cite vendredi le caméraman incriminé affirmant avoir osé "dire" ce que de nombreux Croates pensent.

Confronté a une grave crise économique, le gouvernement croate prépare actuellement la troisième révision budgétaire de l'année, avec notamment l'introduction d'un impôt supplémentaire sur les salaires, ce qui a provoqué le vif mécontentement de la population.

(Belga)

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK