Crise des migrants: un millier de personnes forment une nouvelle chaîne de solidarité au parc Maximilien

Entre 1000 personnes, selon la police, et 1500, selon les organisateurs, ont formé dimanche une chaîne de solidarité au parc Maximilien à Bruxelles. Ils protestaient ainsi contre la volonté du ministre de l'Intérieur Jan Jambon et du secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken d'interpeller des sans-papiers aux abords de la gare du Nord pour les transférer dans des centres fermés.

Les actions contre les "transmigrants" de passage par la Belgique dans l'espoir de gagner un autre pays, principalement le Royaume-Uni, seront poursuivies jusqu'au démantèlement des réseaux de passeurs, a encore affirmé dimanche le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon. La plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés s'est elle mobilisée pour former une chaîne humaine, une initiative déjà prise fin janvier.

Les membres de la plateforme craignent une grande action de police lundi dans le but de transférer une septantaine de migrants vers des centres fermés. Ils veulent démontrer que "la répression ne constitue pas une solution à la crise" et se disent prêts à répéter l'opération chaque semaine. Les activistes réclament aussi qu'une délégation soit reçue par le Premier ministre pour évoquer la "politique migratoire sévère et inhumaine menée par son gouvernement".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK